• Fêtes

  • Voici bientôt 5 mois que Loulou nous parle déjà de Bidule son lutin du Père-Noël il est accro!!! Il adore son lutin farceur...

    C'est donc tout naturellement que cette année il a encore plus prévu son arrivée...

    Le 30 novembre devrait être un jour férié pour avoir le temps de tout faire! Il arrive toujours trop vite... Le calendrier de l'Avent est prêt (j'ai fini ce matin!) et Loulou lui met sur papier ses idées après avoir trouvé "LE" carton !

    Bidule le retour: 3ième édition !

    C'est ainsi que nous avons fait de l'architecture, des plans 3D, que Loulou a du réfléchir à la faisabilité de ses idées en vraies et non pas que sur papier... Il s'y est repris à trois fois car il fallait aussi la bonne échelle et les bonnes proportions sur son plan...

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Après avoir visualisé son bricolage il s'est aperçu qu'il fallait redimensionner le carton! Du coup nous avons fait un peu de géométrie....

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Il a sorti sa règle et tracé ses traits de découpage... Pas facile car il fallait tenir le carton parfois en plus...

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Avant de continuer dans l'aménagement intérieur Loulou s'est occupé de la décoration extérieure de base. C'est qu'il faut aussi anticiper les temps de séchage ect...

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Il a voulu par la suite aménager l'intérieur avec le hamac du lutin pour lui faire un petit nid douillet et il trouvait qu'une assiette de cookies ne serait peut-être pas suffisante il lui a donc fait un cuisine avec frigo remplis et une table avec une tv au cas il s'ennuie... C'est qu les lutins vivent la nuit et dorment le jour donc il fallait l'occuper un peu...

    Bidule le retour: 3ième édition !

     

    Il fallait aussi un peu de lumière pour s'orienter dans la nuit...

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Pour éviter que le Père-Noël ne dépose le mauvais lutin Loulou a écrit son prénom sur l'abris, il ne veut que lui c'est SON lutin ...

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Une cheminée pour le réchauffer, une pancarte avec son prénom... Loulou a pour le moment terminé il va falloir passer aux cookies aux Smarties, les préférés de Bidule.

    Un petit tour sur Internet il note les ingrédients principaux de la recette qui sont dictés par maman, on en profite de réfléchir aux sons et à l'orthographe...

    Bidule le retour: 3ième édition !

     

    A la cuisine il rajoute de la vanille et du cacao pour que ça soit plus gourmand...

    Bidule le retour: 3ième édition !

    L'an dernier Bidule avait tout mangé, cette fois-ci Loulou veut faire un énorme cookies en forme de sapin, on cherche donc un coloriage et hop sous le papier sulfurisé...

    Bidule le retour: 3ième édition !

     

    Forcément la couleur préférée de Loulou étant l'arc-en-ciel....

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Comme on a doublé les proportions il va rester de la pâte pour nous miam miam...

    Du coup on a fait la lecture, l'écriture et les maths de la journée tout en s'amusant !!!

    Bidule le retour: 3ième édition !

    J'ai donné un petit coup de main pour deux cookies, j'ai eu la consigne de n'en mettre que quatre et en forme de rectangle mais j'ai eu le choix des couleurs....

    Bidule le retour: 3ième édition !

    On en profite pour travailler un peu l'histoire avec le temps....

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Dernière étape: mise en scène... On part dans les arts de la scène...

    Loulou réorganise son balcon de la saison de l'automne pour faire de la place à son abris.

    Pratique la petite fenêtre pour guetter si Bidule est arrivé !!!

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Un peu de neige au passage, il ne faudrait pas que Bidule ait le cafard....

    Bidule le retour: 3ième édition !

     

    Loulou a voulu mettre de chaque coté de son abri une piste d’atterrissage avec des lumières...

    Bidule le retour: 3ième édition !

     

    Sans oublier notre panneau de signalisation spécial!

    Bidule le retour: 3ième édition !

    Il est 23h32 Loulou vient de s'endormir, les cookies sont dans l'abri on est prêt !!!!

     

    9h00: après avoir veillé tard pour attendre ce coquin de Bidule qui ne s'est pas montré, Loulou se lève et court directe vers le balcon... Il observe un grelot dépasser de la fenêtre, c'est le chapeau du lutin, c'est sûr il est là et c'est Bidule il le reconnaît! 

    Bidule le retour: 3ième édition !

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Cette année, Loulou aura un calendrier de l'Avent sous deux formes. En surprises il aura un livre par jour et à côté il aura un petit billet de lecture mentionnant un lieu magnifique de notre Terre qu'il devra découvrir au travers de l'informatique avec Google Image et Youtube.

    Vingt-quatre livres ça fait beaucoup mais la période de lecture est vraiment là et je veux qu'il ait plaisir à lire et à découvrir la lecture passionnément car elle demeure la base de tout apprentissage avec les maths. J'ai donc pour cela fait quelques visites depuis deux mois à Emmaüs qui regorge de livres tels que ceux de l'école des loisirs ou encore de petits documentaires et encyclopédies... Entre cinquante centimes et deux euros on arrive à trouver des livres magnifiques.

    J'en ai donc trouvé une partie à lire de suite, de petits livres très courts et une partie plus documentaires qui vont nous servir ces prochains mois.

    Toujours dans la lignée de l'apprentissage de la lecture, j'ai décidé de faire des petits mots à lire puis à écrire sur google image et youtube pour initier Loulou à des recherches sur internet car elles font aussi partie d'un accès à la connaissance. J'ai envie de monter à Loulou qu'internet peut être source d'apprentissages et de commencer à l'utiliser de manière cohérente sans se perdre dans les débilités qu'il peut proposer. Loulou connaît déjà un peu l'application de youtube car il aime regarder des vidéos sur les planètes, les énormes circuits de billes et de dominos dans les grands concours mondiaux ainsi que bien évidemment les c'est pas sorcier, les bus magiques, les kikool et les petits einstein...

    Par la suite si cela lui plait je pense que je ferais des petits mots à lire et à piocher pour utiliser cette fois-ci le dictionnaire pour lui donner l'habitude de chercher la définition d'un mot.

    Voici donc le document que j'ai réalisé qui va nous accompagner durant ces 24 jours. Ce sera l'occasion en plus de la lecture et des recherches de travailler un peu notre géographie.

    Il faudra donc imprimer et découper chaque billet, deux recherches à faire par billet. J'ai fait une liste qui montre dans quel continent se situent les paysages avec le code couleur montessori puis une autre sans le code couleur mais avec une carte pour tenter de les pointer dans le bon endroit du continent avec carte auto-correction (pour les plus grands).

    30 novembre: il est 23h ... tout est en place....

    24 découvertes de la nature pour l'Avent

    24 découvertes de la nature pour l'Avent

    24 découvertes de la nature pour l'Avent

     

    On attend l'arrivée de Bidule lu lutin dans la nuit.....

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    3 commentaires
  • Cette année, nous allons fêter la légende de Saint-Martin pour la seconde fois. L'an dernier nous l'avions abordé de manière personnelle, nous avions cherché à en comprendre l'histoire, les valeurs, les émotions. Nous avions partagé cette histoire dans notre cercle familial et amical très proche.

    J'aime beaucoup cette légende car elle intervient à la mi-novembre où  commence cette frénésie de consommation pour Noël qui va durer deux mois. Saint-Martin nous remet sur le chemin du vrai partage, de la connaissance et du respect de soi et des autres. Il nous montre comme un rien insignifiant peut changer les choses et qu'il ne suffit pas d'avoir de l'argent pour être heureux.

    Cette année nous continuons notre envie de "partager" et de "découvrir l'autre" à travers notre quotidien et nous avons eu envie de partager cette fête avec les enfants et les parents de la ludothèque.

    Nous avons mis un mois à préparer ensemble ce petit projet "citoyen". Nous avons cherché comment investir les enfants et les parents dans cette fête et aussi comment partager cette fête avec tout le monde sachant que celle-ci est aussi une fête religieuse à la base et que les copains de Loulou sont de religions diverses.

    Dans un premier temps il a donc fallu parler et expliquer le projet à la personne responsable de la ludothèque ainsi qu'aux parents pour savoir s'ils étaient favorables à cette réalisation et en quelles conditions. Ce fut ma part de travail.

    Dans un second temps nous avons revu l'histoire de Saint-Martin, ses grandes valeurs et nous sommes posés les questions de religions, l'importance des croyances de chacun et du respect de leurs croyances. Le début de l'histoire de Saint-Martin aide bien car à l'époque le peuple croyaient aux multiples Dieux (Martin étant un nom qui fait référence au Dieux de la guerre Mars) et notre personnage principal de l'histoire est un personnage qui remet en cause ces croyances et décide de croire en un seul Dieu: le Christ, à l'instar de ce que son père a décidé pour lui, tout comme pour  son métier puisque Martin souhaitait aider les autres et non devenir un chevalier et faire la guerre.

    Une semaine avant la St martin nous avons fait un atelier bricolage avec les enfants pour fabriquer les lanternes du jour-J.

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Le jour-J nous avons préparé nos 90 briochettes et notre grosse brioche pour le travail de mise en scène en plus des décors que nous avions choisi la semaine avant pour agrémenter les images, nous avons tout installé en cachette des enfants et nous les avons invité pour l'histoire...

    La Saint-Martin à la ludothèque

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Très sérieux Loulou n'a pas vendu la mèche avant la fin de l'histoire mais il était le premier à ramasser les crottes de l'âne transformées en brioches!!!

    Au début j'ai invité les enfants à regarder la première scène, j'avais avec moi notre personnage principal et son canasson. Après avoir rappelé certaines règles pour bien écouter l'histoire, j'ai commencé à présenter mon personnage principal et son enfance afin d'introduire mon histoire.

    J'ai choisi de mettre la première image en dehors de la salle pour prendre le temps de la présenter tranquillement et de garder un effet wahou lorsque nous allions ouvrir la porte de la salle des grands....

    La Saint-Martin à la ludothèque

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Nous nous sommes installés devant chacune des images illuminées pour découvrir l'histoire comme si nous retracions le chemin de Martin ce soir là. La salle était plongée dans le noir pour activer tous les sens et reproduire le soir de novembre de l'histoire...

    Grâce à cette histoire nous avons parlé des saisons, du temps des chevaliers, des moyens de locomotion, des habitations, des moyens de se nourrir et de se réchauffer ect...

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Lorsque j'ai présenté le moment où Martin découpait avec son épée son manteau rouge pour le partager j'ai "déchirée" un manteau en feutrine que nous avions préalable coupé en deux et collé avec du scotch pour jouer le jeu ce qui nous a permis d'aborder la théâtralisation. Les enfants ont adoré!

    La Saint-Martin à la ludothèque

     

    A ce moment là l'âne se sauve, il y a donc des petites crottes qui apparaissent au sol et suivent un chemin... Les enfants le remarquent, c'est bizarre, il ne savent pas ce que c'est, on joue le jeu.... la consigne était on ne touche à rien...

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Arrive le moment où Martin rencontre les enfants et leur raconte son histoire...

    Puis il rentre chez lui et rêve... il a fallut revoir cette partie de l'histoire car elle fait référence au Christ notamment... Nous avons choisi de garder l'ange car il nous a semblé plus "magique" que religieux, donnant un "pouvoir" à Martin...

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Ils sont à fond dans l'histoire... On retrouve les enfants qui partent à la recherche du canasson avec leur lanterne, les fameuses lanternes....

    La Saint-Martin à la ludothèque

    Encore une fois on retrouve des choses bizarres un peu partout comme un chemin qui conduit quelque part....

    La Saint-Martin à la ludothèque

     

    L’histoire prend fin, les enfants découvrent que les crottes sont transformées en brioche pour dire "MERCI" ... Bien évidemment juste à côté un panier avec quelques crottes attend les enfants à qui je demande alors ce que sont ces choses bizarres!!!

    Pour finir tous les enfants ramassent les crottes et les apportent dans le panier pour les partager et surtout découvrir si oui ou non ce sont des crottes ou des brioches!!!

    Nous avons alors pris le goûter avec les parents et tous les enfants (nous avons même bu du "pipi d'âne" paraît-il)..... A la fin les enfants ont rapporté quelques crottes à la maison pour faire goûter aux papas.... Bien évidemment les papas ont goûter ce qui leur a été présenté comme de vraies crottes d'ânes par les enfants qui ont été ravis de dire par la suite que ce n'était plus des crottes mais de la brioche.... 

    Notre petit projet citoyen de partage s'est donc installé à la ludothèque pour finir dans les foyers des enfants avec leur famille. Une belle journée de partage avec de beaux souvenirs à se rappeler.... Curieusement les enfants ont été moins émus par l'histoire que les parents qui l'ont trouvé forte en émotions et en tristesse, cela semblait plus naturel pour le enfants...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Suite du règne végétal...

     

     14 décembre:

    Début du règne animal... on commence avec une histoire sur l'âne et son caractère têtu dont l'Ange parvient à motiver pour qu'il avance tout le long du chemin grâce à la promesse de chants des anges et de bonne paille à l'arrivée...

    Le règne animal

     

    Puis loulou ouvre le calendrier...

    Il découvre une caverne et une araignée...

    Le règne animal

    L'histoire raconte que Joseph et Marie rentrent dormir dans une caverne et que Joseph souhaite tuer une araignée. 

    Le règne animal

     

    Marie l'en empêche et dans la nuit alors que Marie a très froid et ne peut dormir l'araignée tisse une toile si fine que le vent ne peut plus y passer...

    Le règne animal

     

     

    15 décembre:

    Loulou découvre un lièvre et de la neige !!!

    Le règne animal

     

    L'histoire raconte que Marie et Joseph était perdue dans la neige et que l'Ange a réveillé le petit lièvre pour lui demander de leur venir en aide...

    Le règne animal

    Marie pour remercier le lièvre le nettoie et oublie le bout de la queue qui après la fonte des neiges restera toujours blanc...

    Le règne animal

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le règne végétal commence par l'histoire du pommier de Marie dont les fruits ont perdu leurs couleurs et saveurs lorsque Eve croque dans la pomme au Paradis et l'offre à Adam. L'Ange murmure alors au pommier de Marie qu'il est temps qu'il se réveille pour l'arrivée de Jésus. L'arbre fleurit à en courber les branches et offre de magnifiques pommes bien grosses et toutes rouges que Marie cueille et emporte avec elle dans son voyage à Bethléem.

    En lisant cette histoire je me suis rappelée un livre je j'avais acheté et lu à mon loulou lorsqu'il avait trois ans sur le pommier au cours des saisons...

    J'ai profité de cette histoire pour le ressortir et refaire une activité autour des 4 saisons du pommier.

    J'ai commencé par faire un petit bricolage avec des galets (peinture blanche puis peinture irisée puis dessin aux feutres fins puis vernis et séchage).

    Le pommier de Marie

     

     

    J'ai réalisé également une nomenclature pour accompagner la lecture du livre et les galets.

    Le pommier de Marie

     

    J'ai présenté les galets et les cartes dans le désordre, j'ai mis la carte des saisons au milieu et la carte avec les galets dans l'ordre cachée en dessous pour l'auto-correction... 

     

    Timothy a commencé par mettre dans l'ordre les galets.

    Le pommier de Marie

     

    Puis il s'est auto-corrigé...

    Le pommier de Marie

     

    Il a ensuite trié les photos en les classant sous les galets...

    Le pommier de Marie

     

    Puis il s'est auto-corrigé en comparant l'arbre et la carte associée...

    Le pommier de Marie

     

    Nous avons ensuite commencé de lire le livre " Cache-cache dans le pommier".

     

    Découverte du pommier au printemps....

    Le pommier de Marie

    Le pommier de Marie

     

    Découverte du pommier en été....

    Le pommier de Marie

    Le pommier de Marie

     

    Découverte du pommier en automne...

    Le pommier de Marie

    Le pommier de Marie

    Le pommier de Marie

    Le pommier de Marie

     

     Découverte du pommier en hiver...

    Le pommier de Marie

     

    Voici les cartes de nomenclature que j'ai préparé pour l'activité

     

     La suite de l'activité sur la pomme ici

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • En parcourant l'histoire de la lumière dans la lanterne j'ai vu qu'elle était présentée en fonction des 4 règnes: minéral, végétal, animal et humain.

    J'ai donc attendu la fin du règne minéral pour présenter à loulou de petits cailloux .... (merci Saint-Nicolas tes petits cailloux servent déjà )

    Les 4 règnes

     

     

     

    Loulou a tenté de retrouver à quelle histoire correspondait chaque caillou dans le règne minéral...

     

    Les 4 règnes

    Les rochers, cailloux et pierres...

     

    Les 4 règnes

    L'eau, la glace...

     

    Les 4 règnes

    L'air, le vent...

     

    Les 4 règnes

     

    Les étoiles, la lune....

     

    Les 4 règnes

     

    Le feux...

     

    Nous entamons le règne végétal, Timothy retrouve donc les petits cailloux correspondants au fur et à mesure des histoires ....

     

    Les 4 règnes

    Les fruits comme les pommes du pommier....

     

    Les 4 règnes

    Les fleurs, l'herbe, les buissons...

     

    Les 4 règnes

     

    Les légumes avec les pelures d'oignons...

     

    Il restera encore la terre et les arbres qu'il placera par la suite puis lorsque nous entamerons les animaux et les personnages de l'histoire il mettra les deux derniers: l'animal et l'homme.

     

    Ces petits cailloux me serviront plus tard pour associer et classifier les différentes activités que nous découvrirons et nous nous intéresserons plus en détail à la manière de les classer...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • 8 décembre:

    On commence le règne végétal...

    Loulou découvre un arbre fruitier, le pommier et une fleur, le chardon argenté....

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    Il y a deux histoires, la première raconte comment l'histoire d'Adam et Eve et de la pomme croquée qui était belle rouge et dont les fruits par la suite de l'arbre se sont retrouvé tous petits et amers... ce n'est que très peu de temps avant le départ de Marie et Joseph pour Betléhem que l'Ange est venu murmurer au pommier de se réveiller pour la venue de Jésus et de donner ses plus belles pommes à Marie...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    La deuxième histoire parle aussi du temps de la création de la Terre où Dieu demande aux fleurs à quoi elles veulent ressembler... la petite créature qui va devenir chardon ne demande qu'une chose être là à l'arrivé de Jésus....

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

     

    9 décembre:

    Loulou découvre des petits buissons de roses et une drôle de chose...

     

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

     

    L'histoire raconte que Marie, Joseph et le petit âne traversaient une forêt de buissons d'épines et que le petit âne avait tellement mal que même lorsque Joseph le tirait et se fâchait il n'avança plus... Marie chanta pour demander la pluie persuadée que si les buissons avaient de l'eau ils seraient différents, il plu et les épines tombèrent laissant place à de magnifiques roses...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    Grâce au super blog d'une maman que j'ai découvert récemment sur la pédagogie Steiner-Waldorf que vous trouverez ici j'ai trouvé une petite expérience scientifique à faire pour mon petit féru de botanique... une fleur de thé qui s'ouvre en quelques minutes dans l'eau... un spectacle magnifique!

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

     

    10 décembre:

     

    Loulou découvre une rose de Noël et des pelures d'oignons...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

    Il découvre l'histoire des pelures qui se transforment en roses sous les pieds de Marie...

     

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

     11 décembre:

    Timothy était tout heureux de découvrir le calendrier du jour: des sapins comme chez nous !!!

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

    Marie et Joseph ont traversé une forêt de sapins et les branches qui avant étaient levées vers le ciel pour remercier Dieu et avaient perdu leurs épines se sont tournées vers le sol et ont fait repousser leurs épines pour protéger Marie et Joseph du froid, c'est pourquoi de nos jours les sapins ont leurs branches pointées vers le sol et gardent leurs épines...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

    Cette histoire a beaucoup plu à loulou...

     

    12 décembre:

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

     

    Loulou découvre le prunellier...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    Marie trouve un arbre dont personne n'a voulu cueillir ses fruits à cause des épines... Hébergés chez des paysans elle plonge les prunes dans de l'eau chaude toute la nuit pour en ressortir un jus délicieux le lendemain que tout le monde apprécie...

     

    13 décembre:

    Encore une histoire avec les roses, loulou est très curieux du petit flacon...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    Marie a pris avec elle des roses des arbustes épineux de leur voyage et lorsqu'ils rencontrent des soldats sur leur chemin l'un deux lui demande ce qu'elle cache et tente de lui prendre il se fait piquer par des épines et la laisse tranquille en voyant le fardeau qu'elle porte... Marie est triste car elle adorait ses fleurs et leur parfum...

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    Loulou découvre alors le parfum de la rose....

    La lumière dans la lanterne: le règne végétal

    Puis Marie regarde à nouveau sous son manteau et le bouquet est tout fleuri et les roses vont fleurir jusqu'à l'arrivé de Jésus...

    Fin du règne végétal, passage au règne animal....

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Nous avons passé le week-end de la Saint-Nicolas à Nancy en famille... Nous avons visité le marché de Saint-Nicolas et avant même de regarder les jolis stands loulou a choisi celui devant lequel nous devions nous arrêter en premier...

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

     

    L'après-midi nous nous sommes rendus à Saint-Nicolas de Port pour la deuxième année et avons profité du défilé de la Saint-Nicolas toujours aussi beau avec ses chars, les enfants, la musique, les conféttis ect...

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

     

    Puis nous avons enfin vu le char de Saint-Nicolas....

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

     

    L'an passé je n'avais pas réellement parlé de la légende à loulou, ne la connaissant pas moi-même je n'ai pas tellement aimé cette histoire de boucher et de Père Fouettard... Loulou n'avait rien demandé de spécial en voyant leur char mais cette année il était plus grand et entendait aussi la légende en famille... enfant sage, enfant pas sage ce n'était pas vraiment ce que je retirais des belles histoires que nous avions vu avec loulou cette année ... 

    Nous avons eu le temps de lire tout le livre mais pour les dernières histoires je les ai raconté de manières résumées sans le livre car je trouvais le texte trop fort en émotion pour l'âge de loulou notamment avec l'histoire des chevaliers et de leur mise à mort... je les ai donc simplifiées en en gardant que l'essentiel... afin d'y revenir plus tard...

    Lors de notre visite dans la boutique de la basilique de Saint-Nicolas j'ai longuement discuté de cette légende avec la dame et du livre que j'avais lu... elle m'a expliqué que ce que l'on racontait aux enfants était "une légende" tirée de l'histoire de vie de Nicolas et notamment l'histoire où il avait sauvé les trois chevaliers... C'était d'ailleurs pour cette raison que les enfants dans la légende n'avaient pas vraiment la tête d'enfants mais ressemblaient plutôt à des adultes miniatures...

    Voici donc un résumé de l'histoire des trois chevaliers:

    Nicolas était de plus en plus connu et considéré dans la ville grâce à tous ses actes de bonté... Les gens l'écoutaient avec attentions et venaient le voir pour lui demander conseil. 

    Un jour, Nicolas fut réveillé par une femme complètement affolée qui réussi à lui expliquer tant bien que mal que son mari et deux de ses amis allaient être mis à mort à tord suite à un ennemi qui avait soudoyé avec de l'argent le juge qui les avait déclaré coupable sans preuve...

    Nicolas réussi à sauver les trois chevaliers du bourreau qui brandissait son glaive juste à temps et les emmena chez le juge.

    Ils restèrent dehors à la demande de Nicolas qui les appela au moment opportun lorsque le juge vit la preuve de leur innocence, résigné....

    Suite à la colère du juge qui voulu faire exécuter le bourreau Nicolas lui rappela le respect de la loi, les jugements sages et la repentance...

    Le lendemain un messager du juge apporta à Nicolas une grande somme d'or avec un mot écrit du juge: "Pardon, Nicolas! Priez pour moi!"

    C'est ainsi que les trois chevaliers, le bourreau et le juge devinrent une légende racontée aux enfants plus tard avec trois enfants, un boucher et un Père-Fouettard...

    Nicolas apparut également en songe à l'Empereur dans une  autre histoire où 'Empereur suite à la jalousie d'un mauvais conseiller jeta au cachot les trois mêmes chevaliers qui prièrent Nicolas de les sauver encore une fois... Il apparut en rêve dans la même nuit chez l'Empereur et le conseiller qui finit par avouer sa faute auprès de l'Empereur qui s'excusa auprès des chevaliers et leur demanda de remercier Dieu et son serviteur Nicolas, cet homme qu'il ne connaissait pas mais dont ses prières semblaient puissantes et qu'il rencontra par la suite, Nicolas ayant sauvé ses trois navires de céréales d'une tempête.

    D'autres histoires sur la fin de la vie de Nicolas sont également partagées dans ce livre, nous les avons simplement parcourues mais l'an prochain nous les découvrirons de plus près en reprenant également la légende de saint-Nicolas avec le boucher et le Père-Fouettard...

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

     

    Nicolas Nous suit désormais avec notre crèche de l'Avent puisqu'en 325 lorsqu'il fut invité par l'Empereur au Consile de Nicée il lui demanda de fêter la naissance de Jésus dans les jours les plus sombres de l'année...

    Nicolas les trois chevaliers et la légende

    Vous pouvez retrouver l'histoire de la nativité avec notre calendrier de l'Avent ici 

     L'histoire de Nicolas et les cailloux blancs ici

    L'histoire de l'amitié de Nicolas et Pico ici

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • 6 décembre:

    Cette nuit Bidule a rencontré Saint-Nicolas, nous n'avons rien entendu pourtant.... Bidule a précieusement gardé les petits précieux apporté par Saint-Nicolas au plus grand bonheur de loulou.. Il n'en n'a pas mangé une miette...

    Les facéties de Bidule (suite)

    7 décembre:

    Bidule est encore très content de son week-end à Nancy, le coquin a joué toute la nuit avec le ballon de Saint-Nicolas...

    Les facéties de Bidule (suite)

    Les facéties de Bidule (suite)

    8 décembre

    Bidule est un lutin emballeur et son travail semble commencer à lui manquer... n'ayant pas trouvé de bolduc il s'est replié sur la laine de Timothy et a voulu emballé sa chambre !!!

    Les facéties de Bidule (suite)

    Les facéties de Bidule (suite)

    9 décembre

    Aujourd'hui nous avons cherché Bidule partout !!! Il avait disparu ... mais loulou s'est aperçu qu'à nous Bidule avait pioché dans la boite de pralines de papa il a donc cherché sous le sapin et rien... en regardant de plus près il a vu Bidule caché dans le sapin !!!!

     

    Les facéties de Bidule (suite)

     

     

    10 décembre:

     Bidule a trouvé un carton dans le couloir et a invité ses copains à un spectacle improvisé....

    Les facéties de Bidule (suite)

     

    Les facéties de Bidule (suite)

     

    11 décembre:

    Cela faisait un moment qu'on n'avait pas trouvé Bidule en train de manger quelque chose... il a du avoir une petite faim cette nuit heureusement nos poissons n'ont pas mordu à l'hameçon!

    Les facéties de Bidule (suite)

     

    12 décembre:

    Bidule a découvert les rondins en bois que Papy Jacky a coupé pour Loulou, il devait avoir l'ennui de chez lui car il a fait une jolie forêt de sapins....

    Les facéties de Bidule (suite)

     

    13 décembre:

    Bidule est un sacré farceur mais il sait aussi retrouvé ce qui est perdu! Loulou avait égaré des "trésors" et Bidule les a retrouvé dans le miroir tournant de notre couloir... Heureusement qu'il a de grandes jambes car on a eu du mal à le trouver ce coquin!

    Les facéties de Bidule (suite)

     

    14 décembre:

    Loulou étant un peu malade il n'a pas dormi dans son lit et au petit matin un squatteur était venu s'installé! non seulement il avait pris son lit mais il s'était installé une catiche de loutre selon Loulou et il avait même mis un des pyjamas de Loulou!!!!

    Les facéties de Bidule (suite)

    Les facéties de Bidule (suite)

     

     

    15 décembre:

    Loulou adore le film d'animation Vice-Versa, il a installé des souvenirs de joie partout dans la maison jusque dans le lit de papa maman car il réalise sa mémoire à long terme... Bidule semble bien connaître le dvd il a décidé de faire le ménage et d'enlever les souvenirs inutiles pour faire de la place avec l'aspirateur!!! Heureusement il ne l'avait pas branché, aucun souvenir ne s'est fait aspiré !!! oufffffff

    Les facéties de Bidule (suite)

     

     

    16 décembre:

    Un nouveau jeu est arrivé à la maison. Le Père-Noël du travail de maman l'a apporté au goûté de Noël pour Loulou.... Après y avoir joué une bonne partie de la soirée c'est au tour de Bidule de réaliser ses constructions....

    Les facéties de Bidule (suite)

     

     

    17 décembre:

    Bidule a été très coquin cette nuit, il nous a rappelé que son travail de lutin consistait à emballer !!! Peut-être les vacances étaient-elles trop longues? Ou peut-être que les lutin sont de grands passionnés !!!

    Les facéties de Bidule (suite)

    Les facéties de Bidule (suite)

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Deux histoires sont consacrées à l'amitié de Pico et Nicolas. (les deux premières histoires ici)

    Voici le résumé de la première sur l'amitié naissante des deux jeunes enfants :

    Le papa de Nicolas emmène Nicolas et Pico chez un charretier, il achète quatre roues en bois et propose aux enfants de construire avec le bois de la maison une charrette pour aider la maman pour les courses.

    Nicolas et Pico vont devoir se rendre plusieurs fois chez le charretier pour fabriquer leur chariot afin de lui demander conseils.

    Pour les remercier de leur labeur et du service qu'ils rendaient à la maman ils purent trouver de nombreux jeux grâce au petit chariot que le papa leur laissait.

     J'ai bien aimé le début de cette histoire, il montre à l'enfant que l'adulte peut lui faire confiance pour de grands projets et que l'enfant a une réelle place dans la famille, qu'il est reconnu "utile". Ces besoins d'appartenance, d'amour, d'estime de soi et d'accomplissement de soi qui sont si importants pour être heureux.

    L'accomplissement personnel ne peut se réaliser que si l'enfant ( ou la personne) a une estime positive de lui-même qui passe par la confiance et le respect de soi... ainsi que la reconnaissance et l'appréciation des autres, ce fameux regard d'autrui sur nous...et l'enfant ne peut s'estimer lui-même que s'il se sent aimé des autres, que s'il se sent appartenir à un groupe (dont les plus importants sont sa famille, ses amis, l'école, ces fameux agents de socialisation dont on parle tant en ief quand on nous dit que notre enfant ne sera jamais socialisé s'il ne va pas à l'école...), ces besoins d'appartenance et d'amour venant des autres...

    Ces besoins correspondent aux trois niveaux supérieurs de la pyramide d'Abraham Maslow, un psychologue des années 1940. Selon lui on ne peut accéder au sommet (réalisation de soi) que si l'on a pu accéder dans l'ordre à chacun de ceux du dessous.... le premier étant les besoins physiologiques (manger, dormir, respirer...) et le second, les besoins de sécurité (cette fameuse sécurité intérieure..., vivre dans un environnement stable sans stress sans angoisse). 

    L'histoire continue justement sur l'importance de ses besoins... 

    Le pays connu un épisode de famine... De nombreuses personnes pauvres avaient très faim alors que dans le magasin du père de Nicolas les stocks étaient encore importants et pouvaient largement suffire jusqu'au retour de père qui allait revenir avec la prochaine cargaison...

    Le besoin de se nourrir en quantité suffisante est un besoin essentiel c'est pour cette raison qu'il demeure au pied de la pyramide de Maslow... L'économie du pays, l'argent du ménage permettent la réalisation de ce besoin. A l'époque de nombreuses familles pouvaient à peine se procurer à manger pour subsister... Mais aujourd'hui même si nous avons l'eau potable au robinet, l'électricité, le chauffage nous avons pourtant encore Emmaüs, les Restos du Coeur... certaines personnes encore aujourd'hui dans notre pays, un pays développé et non un pays du Tiers Monde sont encore au plus bas de cette pyramide... on n'est donc pas si loin de cette vieille histoire...

    Sachant la nouvelle récolte arrivant bientôt par bateau avec son père, Nicolas demanda à sa maman d'accepter d'en donner la moitié aux pauvres de la ville basse ...

    La maman après avoir convaincu avec ardeur l'intendant, donna son accord à Nicolas et lui demanda de fabriquer avec Pico des petits sacs de graines avec les grands sacs...

    On retrouve dans cette histoire la générosité de Nicolas et son empathie envers les autres peut-être parce que lui sait ce que c'est que d'avoir des réponses à ses besoins physiologiques et de sécurité... un enfant dont les parents donnent le bain, avec qui il "partage son eau", un enfant qui a des vêtements, des chaussures, un toit sur sa tête et des parents qui veillent sur lui... Dans l'histoire précédente la maman de Nicolas offrit des vêtements et des chaussures à Pico... un enfant qui vit dans la ville HAUTE alors que les pauvres vivent dans la ville BASSE... un peu comme pour la pyramide si l'on regarde bien...

    Si notre société reconnait que ces premiers besoins sont primordiaux elle a tout de même bien du mal à accepter de prendre le temps de s'y consacrer entièrement pour l'enfant... L'enfant doit grandir et vite ! La maternelle ouvre ses portes à deux ans, les parents se dépêchent donc de rendre leur enfant propre, l’école c'est important et en plus c'est moins cher que la crèche et il faut bien le dire c'est difficile de faire autrement il faut bien vivre et avoir de quoi pouvoir s'acheter à manger... Papa et maman travaillent, c'est toujours la course et on a toujours besoin de plus (on préfère parfois manger moins bien pour accéder au dernier téléphone à la mode (tiens on a de nouveaux besoins de consommations qui se retrouvent au même niveau que la nourriture, la propreté, la vêture ...

    Bien évidemment très peu de mamans peuvent réaliser des allaitements longs car elles sont trop fatiguées et la société n'aide pas vraiment même si elle fait des "efforts" dans la loi du travail, elle trouve vite ça "trop long"... ce n'est pas essentiel, il y a tellement de laits infantiles auxquels on a ajouté "chimiquement" tout ce qu'il faut et qui coûte il faut bien le dire un bras! ... trois semaines voir un mois c'est bien, trois mois c'est déjà plus que bien, six mois aller ok pour faire plaisir à l'OMS, 12 mois c'est ces mamans "bio", la nouvelle mode du moment ça va passer... mais plus ah ah vous allez en faire un pourri gâté et ce n'est pas bien saint tout ça dixit une ostéopathe bien gentille qui osa dire à mes parents que d'avoir allaité mon fils pendant 4 ans il ne quitterait jamais de sa vie entière notre maison et bien évidemment sa mère!!!.. c'est pour le Tiers-Monde, ils n'ont pas le choix eux !!!! Pico tu as de la chance toi tu peux téter autant que tu veux ! Nicolas, désolée pour le coup être né dans une famille riche le lait de la vache c'est mieux pour toi !!! c'est que l'Homme est le seul mammifère qui boit le lait d'un autre mammifère pour grandir mais qu'importe l'Homme sait mieux ce qui est bon pour lui que Mère Nature, c'est vrai que sur les presque 4,54 Milliards d'années de notre Terre le brave Homo sapiens y vit depuis environ 200 000 ans... 

    Quant au besoin de dormir, en général la première question qu'on nous pose et celle de savoir "à quel âge il a fait ses nuits?" suivit de "il fait combien d'heures de sieste?"... bien évidemment lorsque l'on souhaite être bienveillante et maternante et qu'on essaye de respecter le rythme de bébé on est vite hors norme....

    On en revient encore une fois au temps ! Cette société qui ne nous laisse plus de temps pour vivre, qui voudrait toujours aller plus vite et qui ne prend pas en compte la notion du temps chez l'enfant, chez le bébé qui lui n'a pas des journées de 24 heures, dans le ventre de sa mère il n'y avait ni jour ni nuit... le jour, la nuit, les siestes, les micros-siestes avec l'allaitement qui revigorent bébé pour 4 heures... certains ont besoins de beaucoup de sommeil, d'autres de beaucoup moins mais au début aucun d'eux n'est rythmé aux 24 heures et pourtant il faut qu'il fasse ses nuits et le plus vite possible...

    Pico connaissait les familles qui avaient le plus besoin d'être aidées, il allait donc avec Nicolas déposer de petits sacs de graines avec leurs chariots.

    Bizarrement on se demande si Nicolas connaissait les familles de la ville haute aussi bien....

    "Quelle joie de pouvoir à la nuit tombante, déposer discrètement leurs cadeaux!" Quant les gens découvraient les petits sacs sur leur fenêtre ou sur le palier de la porte les enfants avaient déjà disparu...

    Le besoin de sécurité (physique et intérieur) se trouve juste après les besoins physiologiques et juste avant les fameux besoins d'appartenance et d'amour... Pourtant Nicolas n'offrait pas les paquets de graines aux personnes directement, il les déposait en cachette la nuit.... Il avait une belle maison, ne manquait pas de nourriture, d'eau, de vêtements, de chaussures... il avait une maman qui s'occupait de lui, un papa qui lorsqu'il était là lui accordait de l'attention et de l'amour également et il avait un ami... avait-il besoin de plus? de remerciements des pauvres gens à qui il offrait ses graines?

    Lorsque le père revînt de son voyage, il pensait que l'intendant avait amassé une belle fortune pour le magasin et pourtant lorsque Nicolas et sa maman lui racontèrent ce qu'ils avaient fait il ne se fâcha pas... La mère raconta au combien les enfants avaient bien travaillé pour aider tous ces gens et le père répondit que dans les Ecritures il était dit: "Si quelqu'un possède deux tuniques, qu'il en donne une à celui qui n'en n'a pas" et fut heureux que sa famille ait prise cette décision en son absence même si pour cela ils avaient moins d'argent que prévu pour vivre et faire tourner le magasin...

     En lisant la fin de cette histoire loulou dit "Oh c'est comme Saint-Martin qui a offert la moité de son manteau rouge au mendiant!". Le mendiant qui n'avait pas d'argent, pas de logis, pas de nourriture, pas de vêtements, les enfants qui étaient dehors très tard et surement très pauvres à qui il offrit des brioches en remerciement d'avoir retrouvé son canasson... encore une histoire qui parle de l'importance de ces besoins fondamentaux qui nous permettent d'être heureux.

    La seconde histoire relate la suite et fin de l'amitié de Nicolas et de Pico:

    Nicolas et Pico rentrèrent de ballade avec leur chariot vide lorsqu'ils rencontrèrent une fillette infirme qui était assise à terre et qui jouait avec ce qu'elle avait autour d'elle, de la poussière et un bâton pour la faire voler...

    Le besoin de se mouvoir est aussi un des besoins essentiels physiologiques...

    Nicolas proposa à Pico d'emmener en ballade la petite fille, il alla voir la mère de l'enfant et très poliment lui demanda si elle ne pouvait marcher. La mère très interloquée par cet enfant bien habillé et si poli lui expliqua qu'elle ne pouvait marcher. Nicolas demanda alors toujours aussi poliment s'il pouvait emmener la petite en ballade dans la ville avec son chariot à la grande joie d'Aspa (la petite fille). La maman donna son accord et les accompagnèrent...

    J'adore cette histoire, elle montre que même si la vie n'est pas toujours belle, que si l'économie du ménage ou la santé de la famille ne permet pas de répondre entièrement à ces besoins primaires, il y a toujours une possibilité de la rendre plus belle avec de petites choses pourtant si importantes... quelques graines à partager, un chariot à prêter... avec tout simplement un peu d'amour et de générosité sans en attendre aucune reconnaissance...

    Pourtant le besoin d'estime de soi c'est aussi la reconnaissance des autres, Nicolas avait-il peut être tout simplement besoin de la reconnaissance de ceux qui l'aiment, ses parents et non forcément tous ceux qu'il pouvait aider... L'être humain a besoin d'être reconnu pour se sentir aimé et valorisé afin de se réaliser pleinement mais aujourd'hui plus rien n'est "gratuit", les actes de la personne sont plus importants aux yeux d'autrui que la personne en elle-même. On ne s'intéresse plus à la valeur (les idéaux dominants de notre société) mais juste à l'action en elle-même (la norme, la règle de conduite, ce que peut ou ne peut pas faire un individu dans une société...).

    Pourtant une même valeur peut-être transmise et matérialisée de bien différentes manières. Un enfant peut-être instruit en milieu scolaire public, privé, par correspondance, chez lui en suivant des pédagogies dites alternatives ou encore en unschooling (apprentissage en totale liberté)ou encore de manière itinérante en suivant ses parents à travers la France sur une péniche ou à travers le Monde... peut importe la manière, la norme sociale utilisée du moment qu'elle permet l'instruction de l'enfant... il y a bien évidemment des normes sociales formelles qui encadrent et veillent au respect de ses valeurs comme la visite de l'Inspecteur de l'Académie ou de la Mairie mais aussi des normes plus informelles qui constituent la "pensée" de notre société, cette "pensée" qui est parfois si jugente...

    Durant leur ballade Nicolas et Pico virent au bord de l'étang un garçon infirme jouer dans le sable, "Aussitôt, ils le hissèrent sur le chariot accompagné de sa mère"... Le lendemain il y avait quatre enfants.... Nicolas et Pico étaient heureux mais il suaient à grosses gouttes, le chariot était lourd...

    Nicolas demanda la permission à son père de pouvoir prendre l'un des trois ânes de l'entrepôt afin de prendre tous les enfants... et les ballades se poursuivirent au grand bonheur des enfants et de leurs parents.

    Il suffit parfois de pas grand chose pour combler un besoin essentiel...

    Au bout d'une année, lorsque les passants voyaient Nicolas et Pico ils ne disaient plus "Regardez le bon Nicolas et Pico le coquin!" ils disaient : "Regardez, Pico et Nico arrivent!" car ils étaient aimés de tous...

    Nicolas et Pico avaient offert un peu d'eux-même sans rien en attendre en retour car ils se sentaient aimés de leur famille, ils s'aimaient aussi l'un et l'autre d'une belle amitié... et pourtant ils avaient trouvé encore plus d'amour et étaient devenus de vraies figures d'une ville, ils étaient aimés de tous et reconnus et appréciés sans distinction, les mamans des enfants infirmes et leurs propres parents leurs faisaient confiance, tout ce dont on a besoin pour avoir une bonne estime de soit et pouvoir enfin se réaliser soi-même...

    Même si Pico et Nicolas étaient de bons amis et se ressemblaient beaucoup dans la générosité et l'amour qu'ils donnaient un seul point les rendait différents: Nicolas apprenait à lire, à écrire, en suivant les cours des moines à l'Eglise alors que Pico lui passait volontiers plus de temps chez les artisans et devint mousse puis marin sur un navire d'Epiphane... Ils ne se virent plus autant pourtant "Chacun d'eux était heureux".

    Afin de nous rappeler de l'amitié de Nicolas et de Pico et des dons de générosité qu'ils ont fait avec amour de leurs prochains sans en attendre de retour nous avons réalisé un petit chariot en play-maïs pour notre panier de Saint-Nicolas puis y avons ajouté un âne puis un enfant, deux enfants puis quatre enfants...

    Le petit chariot de Nicolas et Pico

     

    Je trouve ces histoires merveilleuses car elles ouvrent à la discussion et lors du quotidien je peux m'en resservir avec loulou lorsque nous rencontrons certaines situations qui sont difficiles à comprendre pour un enfant... Bien évidement je ne lui ai pas parlé de la pyramide de Maslow... mais ce qui me plait aussi en ief c'est que nous en profitons également pour réaliser un travail sur nous-même, pour nous réconcilier aussi avec des souvenirs d'une école parfois difficiles et des connaissances oubliées depuis bien longtemps ou pas vraiment acquises... je me suis déjà bien réconciliée avec les mathématiques grâce notamment à Maria Montessori et aux réglettes Cuisenaires et Attrimaths, je compte bien faire pareil avec la grammaire....

    Cette pyramide de Maslow est au coeur des conversations du moment. Elle a d'ailleurs été revisitée, actualisée par des chercheurs récemment visant à prendre en compte la psychologie actuelle. Je vous ais parlé de ces histoires telles que je les ai découvertes avec mes connaissances "universitaires"... voici un lien sur l'article de cette revisite par les chercheurs montrant l'importance des besoins primaires mais aussi une autre manière de les aborder qui va changer le haut de la pyramide. Maslow avait-il tord? Son point de vue était-il correct à son époque mais plus aujourd'hui? L'évolution de notre société a-t-elle changé la donne?... je vous laisse y méditer en tant que parents...

    La pyramide de Maslow revue et corrigée par des chercheurs

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique