• Cette année nous commençons de part nos différentes visites culturelles à nous intéresser un peu de plus près à l'Histoire, ses grandes périodes ainsi que les arts qui les caractérisent. Nous allons très souvent au Musée Courbet voir des expositions ou encore à la Citadelle de Besançon où nous avons découvert Vauban et les fortifications.

    Pour fêter les journées du Patrimoine nous avons visité une exposition sur l'Invention du Patrimoine Mondial afin de mieux comprendre ce qu'est le Patrimoine.

    Les journées du Patrimoine

    Cette exposition nous a permis de comprendre ce qu'est le patrimoine, son histoire et son origine, ses enjeux.

    Les journées du Patrimoine

    Les journées du Patrimoine

    Les journées du Patrimoine

    Nous avons pu le situer à l'échelle mondial avec des photos et une liste exposée mais aussi à l'échelle nationale et même régionale et locale avec les monuments que l'on visite chez nous.

    Les journées du Patrimoine

    Et pour fêter les journées du Patrimoine, nous avons pu visiter un château et découvrir son histoire de sa construction en passant par son occupation par les Allemands lors de la guerre jusqu'à son acquisition privée et sa restauration par les châtelains actuels qui nous ont guidés tout au long de cette visite et nous ont invité à venir danser le quadrille lors de cette journée pour le public. Ce fut une très belle immersion au coeur du Patrimoine français!

    Les journées du Patrimoine

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Je n'avais encore rien rédigé dans cette catégorie "Musique" du blog, et pour cause Loulou n'est pas un très grand fan de musique. Depuis tout petit, il n'aime pas chanter et il a horreur des comptines. Quand on allait quelque part où il y avait de la musique il mettait systématiquement ses mains sur ses oreilles!

    J'ai longtemps désespéré de lui faire découvrir la musique! On a essayé de nombreux répertoires de musique et à tous les volumes mais rien n'y faisait il n'aimait pas et n'en demandait jamais. C'était la croix et la bannière pour les anniversaires, les mariages, les églises (il a même mis des boules quies pour un enterrement familial...)! Bien évidemment il ne voulait pas danser non plus même en famille.... Ça n'avait clairement aucun intérêt pour lui.

    Petit à petit il a commencé à enlever ses mains de ses oreilles mais ne prêtait attention à aucune des musiques sauf aux cloches Montessori qu'il aimait faire tinter. Un seul et unique son parfait....

    Durant près d'une année, vers ses quatre ans, le seul chanteur qu'il voulait écouter était Florent Pagny. Il a écouté presque tous ses albums. La seule chanson qu'il voulait chanter était "On sera là" sa préférée car les paroles lui plaisaient beaucoup ainsi que l'harmonica comme quoi tout arrive à qui sait être patient, très patient!

    Plus tard il s'est mis à aimer Céline Dion et les voix féminines du même style musical. Il y avait un peu plus de diversité dans la voiture et le bouton "repeat" avait enfin des vacances de temps en temps!

    Nous avons tout de même beaucoup écouté le Soldat Rose 2 et lu le livre.Vous trouverez l'histoire avec les chansons ci-dessous.

    Et le clip avec les illustrations du livre ici:

    Par la suite il a découvert les Fables de La Fontaines (beaucoup mieux que les comptines selon ses dires...). Nous en avons lu pas mal, nous avons aussi lu celles d'Esope. Nous avons fait de la philosophie et aussi un parallèle avec la musique grâce à l'album "Poésie de notre enfance" de Grégoire dont voici celles reprise de La Fontaine.

    En juin dernier nous avons assisté au spectacle de danse de la cousine de Loulou. Trente années de reprises musicales sur quatre heures de spectacle au pied des amplis! Des décors, des costumes colorés, c'était très bien réalisé mais Loulou n'a pas accroché, il a attendu très patiemment la fin! Il ne met plus ses mains sur ses oreilles mais il ne porte pas plus attention aux diverses musiques de ses trente dernières années les plus connues que l'on retrouve à chaque anniversaire, mariage etc...

    Il chante plus car il aime chanter les génériques de ses dessins animés préférés mais cela s'arrête là, d'ailleurs il n'aime pas non plus réciter des poèmes ou poésies...

    Depuis mai dernier il semble qu'il ait enfin trouvé un style de musique qui lui plaise plus que d'autres! Ouf Il est vrai que jusque là, je n'avais pas pensé lui en faire écouter de cette façon. J'avais remarqué que la musique classique lui plaisait mais c'est tellement vaste....

    Loulou aime les musiques de l'époque du Second Empire que l'on danse en quadrille !!! Papi et mamie qui ont pris des cours tout l'an dernier nous ont invité à voir leur spectacle et Loulou a adoré! Nous avons donc fait quatre séances d'essai en famille en juin dernier.

    Personnellement je ne suis pas très danse, j'adore écouter de la musique mais mon corps n'est pas très en accord avec la musique, j'ai du mal à suivre le papa qui lui a fait des années de danse classique et a dansé avec Nourief...

    Je ne sais pas si c'est l'effet de la crinoline ou l'envie de mon fils, sûrement les deux, mais j'ai accepté de suivre le mouvement et nous avons dansé notre deuxième spectacle de quadrille hier pour les journées du patrimoine après deux mois de vacances. Loulou assiste avec nous aux entraînements il danse certaines chansons avec nous et apprend les pas. Du fait de sa petite taille il ne peut pas faire toutes les danses, il faudrait qu'il danse avec d'autres enfants mais il est le seul enfant du groupe. Les crinolines tiennent aussi beaucoup de place, assez pour que Loulou s'y installe bien confortablement dessous! Je pense qu'à l'époque de Napoléon III les dames pouvaient facilement mettre trois enfants de moins d'un mètre dessous la crinoline sans que cela ne se voie pour vous donner une idée de notre circonférence! D'où l'expression "rester dans les jupons de sa mère" je pense !!!

    Ce sera donc notre découverte musicale de cette année qui nous renverra également à l'histoire de France puisque nous dansons dans des costumes réalisés comme à l'époque et que de nombreuses représentations se font dans des châteaux que nous avons la chance de pouvoir visiter! (voici celui de ce week-end, Loulou en queue de pie avec le haut-de forme de son papa et moi en crinoline devant le château qui nous accueillait).

     Pour le moment nous dansons une vingtaine de danses, toutes des chorégraphies différentes, des rythmes plus ou moins lents mais toujours en quatre temps. La préférée de Loulou est sûrement une chanson que vous connaissez tous mais dont vous ne savez peut-être pas qu'elle est de cette époque. Pour le moment il ne chante que le refrain mais sait-on jamais on apprendra peut-être une autre langue bientôt?

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Cette année nous avons eu le plaisir de découvrir la nouvelle exposition temporaire des Salines Royales d'Arc-et-Senans sur le thème de l'architecture végétale. Il nous a fallu plus de quatre heures pour visiter cette exposition avec le Festival des Jardins qui en est inspiré. 

    Nous en avons pris plein les yeux, cela vaudra plusieurs articles je pense... Outre le côté culturel et artisitique, j'ai beaucoup apprécié les petits ateliers pédagogiques pour les enfants et je voulais en partager deux avec vous aujourd'hui.

    Au milieu des nombreux dessins utopistes de l'architecture dans les années 2100 de Luc Schuiten, la place était également laissée aux enfants pour qu'ils puissent eux aussi s'exprimer dans leur vision futuriste de nos habitations au siècle prochain et donc réfléchir à l'importance de la végétation pour l'avenir de notre planète et les enjeux écologiques qui en découlent.

    De nombreux chevalets avec crayons en cire et crayons de couleurs étaient à disposition pour inventer sa propre habitation futuriste végétale.

    Loulou s'est inspiré d'un des habitarbres de Luc Schuiten pour inventer le sien.

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Parallèlement, dans le même espace, un autre langage d’expression artistique était proposé aux enfants. Ils pouvaient d'ailleurs réaliser les deux en même temps ou s'inspirer de l'un pour l'autre ce qui m'a beaucoup plu. C'était une vraie ouverture artistique, chacun pouvait s'y investir à sa façon, à son rythme et selon ses envies, en totale liberté.

    Des exemples d'habitations étaient présentés pour donner des idées et pour inviter les enfants à réaliser leurs propres idées avec du matériel végétal à disposition. Cela m'a rappelé les propositions Reggio ainsi que l'ambiance particulière que l'on retrouve à la maison lorsque nous réalisons des activités Reggio.

    Loulou était donc enchanté et inspiré par ces deux ateliers dont voici quelques photos.

    Le matériel et support à disposition pour les enfants:

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Et les constructions réalisées pour inspirer les enfants:

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Loulou ayant beaucoup de supports végétaux de ce type, nous nous amuserons sans doute une prochaine fois à la maison pour créer un univers utopiste avec cette fois-ci plus de temps pour s'y plonger complètement pour vivre comme Luc Schuiten dans notre monde imaginaire!

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Samedi, c'était la journée des inscriptions aux activités de la Maison de Quartier, il fallait donc être présents pour inscrire Loulou à son cours d'arts plastiques hebdomadaire. Lorsqu'il y a une dizaine de places pour tous les enfants d'une ville et que la cotisation annuelle est de 27 euros,  il faut être en avance pour s'assurer d'être dans les premiers pour avoir une place. Je suis donc venue deux heures avant l'ouverture comme chaque année. Le dessin est très important pour Loulou, c'est ce qui a été le déclic pour entrer dans le graphisme et son prof est tellement gentil et attentionné que Loulou a pu évoluer à son rythme.

    Habituellement il ne m'accompagne pas mais la Maison de Quartier organisait également la Fête des Associations. Il est donc venu me rejoindre après l'inscription avec son papa pour découvrir les associations de notre ville et des villages aux alentours car c'est important de pouvoir se situer dans sa ville et son quartier et de participer à la vie de ceux-ci que ce soit de manière très impliquée ou ponctuelle. Loulou est impliqué dans la vie de la Maison de Quartier, il assiste à des activités, participe à des rencontres organisées comme le vernissage de son atelier dessin ouvert à la Maison de Quartier et au public, il passe aussi du temps à la médiathèque et interagit avec le personnel et les personnes présentes. Il apprend à respecter ces lieux de vie, leur fonctionnement, leurs règles, les personnes présentes etc...

    La journée des associations lui a permis de voir à plus grande échelle que d'autres personnes faisaient comme lui dans notre ville et se retrouvaient autour de passions et de partages. Il a pu voir que chacune avait un fonctionnement bien précis, des règles bien définies etc. Il a donc pu se projeter dans la vie de personnes inconnues et poser des questions parfois d'ordre très pratiques concernant leur matériel. Il a aussi compris qu'il nous faudrait des journées de 48h pour faire tout ce qu'il aimerait et que des choix s'imposent forcément même si tout est très tentant et qu'il faut aussi prendre en compte des contraintes horaires, géographiques et économiques.

    Nous avons rencontré à nouveau l'association d'astronomie que nous avions vu lors de la nuit des étoiles et pour le plus grand bonheur de Loulou, il a eu l'occasion de d'observer le soleil grâce à une lunette spéciale.

     

    La fête des associations et la maison de quartier

    Il a pu également essayer et découvrir de nouveaux sports comme le floorball: du hockey sur sol.

    La fête des associations et la maison de quartier

    La fête des associations et la maison de quartier

    La fête des associations et la maison de quartier

    Participer à la vie du quartier et de la ville c'est aussi trouver sa place de citoyen, apprendre à communiquer avec autrui et respecter la vie d'autrui. Loulou a découvert les passions de diverses personnes de tout âge, il a aussi trouvé des personnes qui partageaient les mêmes passions. Il a pu discuter avec des passionnés de jeux qui se réunissent pour faire des jeux de plateaux en groupe le week-end. Il a aussi rencontré une autre association de la ville qui pratique la danse de quadrille du Second Empire tout comme celle que nous allons rejoindre cette année en famille après avoir fait quatre essais et un premier spectacle en juin dernier.

    Ce fut l'occasion également de rencontrer la Maison de l'Environnement de notre région et de découvrir de nombreux projets très intéressants auxquels nous essayerons de participer en nous investissant sur des moments ponctuels lors d'ateliers ou de sorties organisées ou encore sur de projets plus individuels en pratique (promenades et sorties familiales) mais collectifs en apportant notre contribution personnelle à des enquêtes sur des insectes sélectionnés (photos des insectes concernés à partager sur un site spécifique afin d'étudier l'espèce).

    Grâce à cette journée, nous avons abordé d'une autre façon la notion de "vivre ensemble" et de respect d'autrui ainsi que celle de citoyen.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aujourd'hui nous avons parlé avec Loulou de la Bretagne, région où nous nous rendons chaque année en famille et de l'art pariétal avec les dolmens et menhirs que nous avons observé lors de nos visites au Parc de la Préhistoire. Ce parc est génial, on s'y promène sur le chenin de l'évolution de l'homme et on y découvre avec de magnifiques statues en résine leur quotidien au fur et à mesure de leur évolution. Vous pourrez trouver des photos ici.

    Cette fois-ci nous nous sommes intéressés à l'art préhistorique et plus particulièrement à l'alignement de Carnac en Bretagne car nous avions vu des scènes qui présentaient la façon dont les hommes préhistoriques réalisaient des menhirs.

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    photo de deborahkbate,  pixabay

    Après souvenirs, photos de vacances, lecture et recherches documentaires, Loulou s'est aperçu que les hommes préhistoriques utilisaient la géométrie et la sciences dans leur art.

    Nous nous sommes interrogés sur la notion d'alignement. Loulou s'est rappelé que c'était des points sur une même droite donc il a dessiné des menhirs sur une même ligne de sol.

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Nous avons ensuite parlé des rondins déposés perpendiculairement au menhir pour pouvoir être tirés et déplacés. Il a donc dessiné un menhir avec sa ligne horizontale parallèle au sol et les rondins avec leurs droites perpendiculaires au menhir. Il a ajouté l'angle droit et comme il y en a 4 par intersection il a souhaité les dessiner tous même si un seul suffit par déduction.

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Pour terminer nous avons revu la notion de fraction puisque les hommes préhistoriques creusaient un trou d'un tiers de la taille du menhir pour l'enterrer. Ceux-ci mesuraient tout de même jusqu'à 20m de haut !

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Nous avons aussi eu l'occasion de parler de la longueur du site (4 km) du poids moyen d'un menhir (1 ou 2 tonne) et du nombre de menhirs (4000 environ). Il y avait donc largement de quoi faire des maths unscho ce matin en regardant juste quelques photos d’œuvres d'art préhistoriques.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Comme chaque année, nous allons visiter les expositions temporaires du Musée Courbet. Cet été il s'agissait d'un peintre réaliste naturaliste belge: Léon Frédéric qui a rencontré Courbet et s'est inspiré de ses œuvres et techniques.

    Léon Frédéric au Musée Courbet

    Léon Frédéric au Musée Courbet

    Cette fois-ci Loulou commençait à bien reconnaître les techniques de peintures, les types de supports et les outils utilisés j'ai donc décidé de lui faire un petit document pour s'amuser à retrouver les particularités des oeuvres qui lui plaisaient.

    Léon Frédéric au Musée Courbet

    Cette exposition était vraiment très sympa nous avons pu voir toutes sortes d'oeuvres: des peintures à l'huile sur bois et toile, des triptyques, des œuvres au fusain, à la sanguine, au crayon de papier, des encres et même un vitrail!

    Les œuvres de Léon Frédéric montrent le réalisme de la vie quotidienne du petit peuple avec les métiers d'antan comme les marchands de craie ou les paysans. Nous avons pu aborder les métiers d'antan, les outils d'antan, la misère et la bourgeoisie, l'allaitement, la nudité etc. Question technique nous avons pu voir des œuvres très sombres et des techniques plus modernes avec de la couleur et des portraits de face au lieu de profil. Nous avons fait la différence avec le symbolisme et l'idéalisme avec une oeuvre qui montrait la tête du Christ ensanglantée au travers d'un drap et des anges qui marchaient sur des serpents.

    Nous avons beaucoup aimé cette exposition. Vous trouverez le dossier de presse avec quelques photos ici.

    Pour terminer notre visite nous avons comme à l’accoutumée rendu visite aux petits canards et observé le village d'Ornans. Nos pauvres petits canards ont eu très peu d'eau avec la sécheresse de cet été qui a profondément impacté la faune notamment dans certains morceaux de la rivière du Doubs où l'eau a totalement disparu dans des fissures immensément profondes dont vous pourrez voir quelques photos et une vidéo ici.

    Léon Frédéric au Musée Courbet

    Léon Frédéric au Musée Courbet

    Léon Frédéric au Musée Courbet

    Je vous partage également mon document, d'autres suivront sur l'analyse d'une oeuvre notamment.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ce qu'il y a de sympa avec la rentrée c'est que les premières séances d'activités extra-scolaires sont gratuites et qu'il y a des journées portes ouvertes. 

    Aujourd'hui Loulou a pu tester l'école de glace et faire les activités de patinage artistique et de hockey sur glace.

    L'école de glace à l'essai

    Il a découvert des sports inconnus, vu la coupe de France d'une équipe féminine de patinage artistique, discuté avec les entraîneurs, fait des minis entraînements et rencontré des nouveaux copains. Il a même rencontré une autre famille ief!

    L'école de glace à l'essai

    L'école de glace à l'essai

    L'école de glace à l'essai

    Au bout du compte, même s'il a passé plus de 2 heures sur la glace et qu'il a adoré ça, il préfère faire du patin en famille le dimanche car il y a deux voir trois séances par semaine et ça ne l'intéresse pas de s'engager sur une année, il préfère les activités à la carte avec moins de contraintes.

    Au bout d'une année en unscho on sent qu'il aspire à l'apprentissage autodidacte plutôt qu'à un apprentissage qui se rapproche plus du scolaire même si c'est présenté sous forme de jeux. Il se sent assez en confiance pour oser apprendre seul, voire chercher des livres ou documentaires sur le sujet si besoin que de se retrouver dans un groupe pour apprendre même si c'est très sympa et qu'il y a des copains. 

    Il garde en revanche son dessin chaque semaine car il a adore son prof et la caverne d'Alibaba de matériel mais le sport et les compétitions que ce soit le handball ou le judo ou les sports de glisse, au bout du compte il aime avoir ses week-end tranquilles de curiosités et de découvertes plutôt que de tailler la route à faire des compétitions même si le sport lui plait beaucoup, cela devient trop contraignant et il n'y trouve plus de plaisir au bout d'un moment.

    L'an dernier il avait essayé le multisport et avait bien aimé découvrir plein de sports différents selon des périodes mais cette année il aimerait faire de l'escalade à la carte. Nous aurons donc peu de contraintes dans notre emploi du temps à part le dessin tout se fera selon l'envie et surtout selon la saison car le plus contraignant est aussi de devoir sortir l'hiver lorsqu'il pleut des cordes ou qu'il neige et qu'on n'a qu'une envie c'est de boire un chocolat chaud en regardant tomber les flocons après une bataille de boules de neige ! En attendant Loulou essayera surement d'autres sports pour les découvrir et se faire une idée de chacun lors des futures rentrées scolaires.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bientôt les vacances de papa et nous allons traverser comme chaque année la France pour quitter nos montagnes du Doubs et rendre visite à la famille en Bretagne Sud, quelques 800 km....

    Depuis un moment Loulou sait lire une carte, se situer sur celle-ci et l'an dernier il avait beaucoup aimé suivre notre trajet sur autoroute sur les cartes géantes lors de nos pauses.

    Cette année je pensais lui faire une feuille de route afin qu'il suive le trajet en cours de route.

    Entre temps, nous avons décidé de changer notre itinéraire. Chaque année nous privilégions le trajet le plus rapide, donc par autoroute mais entre les bouchons et les voies à 110 payantes, notre trajet nous coûte plus de 75 euros de péage pour une rapidité contestable... Le temps a un coût mais au bout du compte nous ne sommes pas sûr de mettre moins de temps à l'arrivée.

    Avec Loulou nous avons donc rencontré monsieur MAPPY sur internet qui nous a fait 3 propositions:

    - la plus rapide  (Trajet B, 6 feuilles)

    - la plus courte en km (Trajet C, 24 feuilles)

    - et celle sans péage (Trajet A , 14 feuilles).

    Nous avons donc décidé de comparer les distances, les durées et les coûts pour prendre notre décision. Notre choix de départ, un trajet le plus court possible et le moins coûteux possible. Bien évidemment le plus court n'est pas le plus rapide, le moins coûteux n'est pas le plus court etc...

    Il a fallu faire un tableau, des comparaisons, synthétiser des informations, les prioriser et en trouver les conclusions.

    Nous nous sommes même amusé à calculer le prix au km et le temps écoulé pour 1km.... Loulou a adoré ordonner ses résultats pour savoir celui qui arrivait en tête et trouver le bon dernier...

    A la fin, nous avons opté pour le trajet A : celui-ci est quasi le moins coûteux (il est en deuxième position avec moins de 2 euros de plus que le trajet le plus économique) et pas le plus long (évidemment le trajet le plus rapide est celui de l'autoroute ...). Notre trajet sans péage nous permettra de faire les morceaux d'autoroutes gratuits et les voies à 110 km/h (4h pour tout le trajet ). Il nous permettra économiser le budget autoroute pour deux heures de plus de trajet et nous pourrons nous arrêter quand nous souhaiterons pour faire des pauses dans des endroits beaucoup plus beaux que l'autoroute!

    Bien évidemment Loulou a du également apprendre à prendre en compte l'influence de l'environnement et de la société car nos trajets prévisionnels ont été imprimés avant le 1er juillet 2018 donc avant la loi des 80km/h. Après un nouveau test auprès de notre ami MAPPY Loulou a pu comparer qu'à distances égales, les coûts et les temps avaient changé. Pour notre trajet en autoroute, étant donné que nous sommes tout près de l'entrée on perd une minute et quelques centimes d'euros en plus sont à prévoir. Pour notre futur trajet par contre le coût augmente de quelques centimes mais le trajet de 22 min au grand désespoir de Loulou !!! Bien évidemment sur le trajet le plus court le temps est encore plus élevé...

    Pour matérialiser nos recherches, nous avons acheté deux cartes. La première est la carte de France du réseau routier qui nous permettra de visualiser notre trajet de manière plus concrète pour Loulou avant le départ des vacances et chercher les endroits où nous pourrions manger et faire des pauses etc...

    A la découverte des routes de France

    La seconde carte sera pour Loulou durant le trajet. j'en ai pris une petite assez facile d'utilisation pour que Loulou puisse pendant la route tracer notre chemin et nous aiguiller (la carte est plastifiée, il pourra utiliser un veleda).

    A la découverte des routes de France

    A la découverte des routes de France

    Pour finir j'ai imprimé quelques fiches pédagogiques sur le sujet sur le site internet de l'IGN que j'ai trouvé très intéressantes et qui pourrons aider Loulou à en savoir plus notamment sur la façon de lire une carte et de la réaliser que nous emporterons dans nos valises.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  Bientôt le départ en vacances et cette année on va devoir voyager léger léger. Loulou commence à se poser des questions de plus en plus élaborées et pour mon grand bonheur il se met ENFIN à laisser quelques traces écrites !!! J'ai donc décidé de profiter du moment pour lui montrer l'importance de l'écrit notamment pour les chercheurs scientifiques!

    Nos vacances seront donc ouvertes aux sciences et aux expériences, rien de mieux pour découvrir de nouvelles choses. Il nous suffira de quelques feuilles et crayons à emporter dans les valises et d'une bibliothèque sur notre lieu de vacances.

    Afin d'aider Loulou dans ses découvertes scientifiques, je lui ai créé un "mode d'emploi du petit chercheur". Cela nous permettra de répondre par la même aux attentes du socle commun tout en s'amusant !!!

    Voici le document, réalisé dans l'ordre des couleurs de l'arc-en-ciel comme souvent.

     En ce qui concerne les questions du futur petit chercheur nous les trouverons au fur et à mesure de nos vacances, je n'en doute pas !!! Vous trouverez néanmoins des exemples ici et  dont je me suis inspirée pour réaliser mon document.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Voici quelques semaines que nous découvrons la période Louis XIII / Louis XIV grâce au MOOC sur Louis XIV notamment. 

    Loulou a également découvert l'histoire des Trois Mousquetaires avec la vieille série des dessins animés de notre jeunesse dont vous pouvez trouver les épisodes ici.

    Cela lui a beaucoup plus et je pense que nous allons nous procurer le livre des Trois Mousquetaires pour le côté littérature. En attendant nous avons regardé cette petite vidéo pour connaître la vraie histoire des Mousquetaires. et également une autre sur Richelieu.

    Nous explorons cette époque sous une autre configuration. Grâce au MOOC nous avons appris à connaître le Roi Soleil d'une manière différente de celle qu'on peut trouver dans les livres d'histoires scolaires. Je cherchais donc une approche toute aussi différente pour aborder l'histoire d'un personnage très connu Richelieu. 

    J'ai trouvé à la bibliothèque un livre qui plait beaucoup à Loulou. Il relate des histoires de chats et de chiens dans l'histoire. Vous pouvez en trouver les références ici. Différents personnages de l'époque sont présentés notamment Richelieu et ses quatorze chats! Nous avons découvert un trait de caractère totalement inconnu de ce personnage grâce à ce livre... 

    L'histoire étant assez courte nous avons cherché à en savoir plus et après quelques recherches internet, nous avons découvert une petite pièce de théâtre.

    En guise de lecture j'ai retrouvé le texte de Louis SONOLET (homme de lettres et historien de l'Académie Française) qui m'a permis de faire le lien entre Richelieu et l'Académie Française qu'il a crée.

    Vous trouverez ici un petit document sur les début de l'historie de l'Académie Française.

    Pour finir voici un lien vers les premières éditions du Dictionnaire de l'Académie Française où vous pouvez entrer des recherches. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires