• Il y a quelques temps j'avais proposé à Loulou de fabriquer du faux sang et de découvrir de quoi était composé notre sang grâce à une activité toute simple que vous pouvez retrouver ici.

    Nous avons donc commencé à nous intéresser de plus près au système circulatoire par le biais notamment des dessins animés de "Il était une fois la vie". Cela lui a suffit durant un long moment et il n'a pas souhaité en savoir plus.

    Depuis quelques jours, il a ressorti son puzzle du coeur et cette fois-ci a souhaité en connaître les différentes parties. Jusqu'à présent le fait de le monter et de le démonter lui suffisait.

    En étudiant le coeur et ses différentes parties, il a découvert que le sang n'avait pas toujours la même composition notamment au niveau du transport de l'oxygène suivant dans quelle artère et veine il était transporté et de nombreuses autres questions ont suivi. Je pense que nous rentrons dans une période de grand intérêt pour le fonctionnement du corps humain.

    Pour le coeur, nous avons utilisé le puzzle 3D qu'il adore monter et démonter. Vous pourrez le retrouver chez notre boutique favorite Tangrammontessori.

    Nous avons cette fois-ci découvert les différentes parties du coeur avec les cartes de nomenclature de Montessorie et Cie

    Afin d'avoir plus de clarté et de facilité de compréhension  nous avons réalisé plusieurs présentations. Nous avons commencé par découvrir les artères, puis les veines, les atriums, les ventricules et les valvules. J'ai imprimé plusieurs fois le dessin  pour que Loulou puisse lui-même colorier les parties en fonction des couleurs de son puzzle 3D.

    Nous avons utilisé les dessins du livret et les cartes de la structure du coeur de Montessorimaispasque pour cela. 

    Comme il nous a été demandé de garder des traces écrites de nos activités par l'inspectrice, j'ai un peu changé notre manière de travailler ou plutôt de découvrir. J'imprime et plastifie uniquement des cartes qui vont servir pour des puzzles par exemple et le reste de nos découvertes sont répertoriées dans des cahiers surtout pour les mathématiques et le français sinon nous n'aurions pas grand chose à montrer et comme Loulou n'aime pas refaire la même activité, les cartes plastifiées restaient dans leurs coins... . Comme nous ne fonctionnons pas au programme ou à l'année scolaire, j'ai fait des cahiers par thématiques. Nous aurons donc 11 cahiers, un pour chaque système du corps humain que nous agrémenterons au fur et à mesure de nos découvertes sur le sujet au fil des années. Les dates permettront à l'inspection de voir entre deux contrôles ce que nous aurons découvert.

    Voici donc les premières pages de notre cahier sur la découverte du coeur: 

    A la découverte du coeur

    A la découverte du coeur

    A la découverte du coeur

     

    La suite sur le sang dans ses détails ici.  

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Loulou adore les livres mais il n'aime pas vraiment lire. Il rencontre parfois des difficultés lorsque les lettres sont trop petites ou avec certaines polices d'écritures qui malgré sa correction visuelle lui posent des difficultés.

    Il n'a donc pas réellement développé le goût de lire car il anticipe toujours les difficultés qu'il pourrait rencontrer et ne se laisse pas aller à la découverte avec passion.

    Nous avons trouvé les romans de Geronimo Stilton qui étaient écrits assez gros et de manière rigolotes pour le motiver. Les chapitres étaient courts et il y avait encore assez de dessins pour éveiller sa curiosité.

    Parallèlement je lui ai aussi lu beaucoup de lecture offertes, notamment les livres de la Comtesse de Ségur car il s'est pris d'affection pour le personnage de Sophie ce qui lui a donné envie de trouver d'autres livres à découvrir notamment des livres avec des histoires de chats qu'il affectionne beaucoup.

    Ce que préfère Loulou ce sont les histoires que nous lisons à deux. C'est à la fois ludique et stimulant.

    Nous avons trouvé un auteur qui a parfaitement répondu ces attentes. Nous sommes au deuxième livre et il y en a quarte dans cette collection. Ce sont les aventures d'une petite fille prénommée Apolline. Bien évidemment nous avons découvert l'histoire du chat masqué en premier!

    Les romans d'Apolline

    Dans ses romans, l'auteur allie à la fois le texte narratif mais aussi des ajouts de vignettes de bandes-dessinées, des plans, des dessins détaillés et annotés etc... Loulou lit donc le texte et moi le reste.

    Apolline est une petite fille qui mène des enquêtes et a un carnet où elle y note de nombreuses choses. Ses parents toujours en voyage lui envoient des cartes postales et elle est entourée de toutes sortes de personnes et de métiers pour subvenir à ses besoins. Le tout est raconté dans une histoire mêlant l'imaginaire et le monde animalier avec beaucoup d'humour et de bienveillance.

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les romans d'Apolline

    Les illustrations sont toutes en noir et blanc et ont une touche de couleur. Chaque roman a sa couleur. Il n'y a qu'une couleur qui attire le lecteur vers des détails des illustrations. Le seul bémol de ces romans et que l'auteur étant anglais, a nommé ses personnages avec des prénoms et noms anglais pour la majorité ce qui fait que Loulou n'arrive jamais à les prononcer correctement ce qui le frustre un peu...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Récemment, nous avons commencé avec Loulou un MOOC sur l'histoire de l'Art et avons découvert la Renaissance, les humaniste et les tableaux en perspectives à un point de fuite.

    Nous avions fait le parallèle avec les dessins de perspectives que nous rencontrons souvent lorsque nous observons des cartes de solides géométriques. 

    Ce matin Loulou a eu envie de dessiner les plans de la future maison de son lutin Bidule qu'il attend déjà impatiemment. Il a tout d'abord commencé par prendre une feuille pour chaque côté de sa maison et en a dessiné les détails de chaque face.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Je lui ai demandé s'il pouvait me faire un dessin global de l'ensemble comme il avait déjà pu l'observer pour passer d'une représentation de deux dimensions à trois dimensions.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Il m'a alors reparlé du MOOC et je lui ai proposé de réaliser une vraie perspective. Nous avons fait des recherches pour connaître les règles de perspective et après avoir vu la différence entre perspective à un point de fuite et perspective cavalière, il a opté pour la dernière qui offre un dessin plus vrai.

    Nous avons trouvé les outils de géométrie nécessaires à la réalisation du dessin et avons opté pour une feuille de papier millimétré. 

    Nous avons d'abord dû trouver les vraies mesures de la maison pour qu'elle puisse accueillir Bidule mais aussi pouvoir se poser sur notre balcon. Loulou a donc du réfléchir et mesurer avec un mètre.

    Nous avons lu que la perspective cavalière représentait les tailles réelles pour la face frontale hors impossible pour nous de trouver une feuille assez grande. Il a donc fallut apprendre à faire des calculs à l'échelle. Nous avons donc arrondi nos mesures à la dizaine la  plus proche pour faciliter les calculs de l'échelle.

    Nous avons choisi une échelle : un gros carreau égal 10 cm.

    Loulou a dû trouver le nom mathématique de chaque côté et son symbole d'écriture : longueur, largeur et hauteur.

    Il a commencé par dessiner la longueur de la base de sa face frontale puis a ajouté ses deux hauteurs puis a rejoint pour faire sa deuxième longueur. Nous avons reparlé de parallèles et de perpendiculaires.

    Il avait donc une face de sa maison. Il a repris ses volumes et regardé combien de faces il avait au total et combien on pouvait en voir sur son dessin.

    Nous avons travaillé sur la deuxième règle à savoir que dans une perspective cavalière il y a des traits pleins pour les choses visibles et des traits en pointillés pour les choses non visibles.

    Loulou a donc réalisé par la suite le traçage de ses largeurs. Pour commencer il a fait les visibles. Nous avons eu l'occasion de reparler des angles et on a choisi 45° pour plus de facilité puisque Loulou a vu qu'en traçant la diagonale d'un carreau il avait la moitié de 90°.

    Pour le calcul de la largueur, nous avons opté pour le calcul le plus simple : multiplier par 0,5 plutôt que 0,7. Loulou sait que multiplier par 0,5 c'est pareil que par 1/2 il a donc divisé par deux les 3 carreaux qui devaient représenter les 30 cm de la largeur. Il a vu qu'un carreau et demi correspondait à 3 cm sur sa feuille quadrillée donc il a tracé une fuyante de 3 cm.

    Il a observé son volume en bois pour trouver la fuyante manquante et rejoint ses points pour tracer le reste.

    Par la suite il s'est intéressé à la maison elle-même en dessinant les détails qu'il souhaitait toujours en respectant les règle de la perspective (sauf pour le hamac pas facile...) : porte, fenêtres, hamac, toit transparent pour que Bidule puisse observer les étoiles etc...

    Pour finir j'ai demandé à Loulou quelle distance son lutin parcourrait s'il décidait de faire le tour de sa maison pour voir tous les côtés. Cela nous a permis de revoir la notion de périmètre.

    J'ai ensuite proposé à Loulou de calculer l'aire de la surface au sol qu'aurait son lutin s'il décidait de dormir à même le sol plutôt que dans son hamac. 

    Pour finir nous avons calculé le volume d'air à respirer qu'aurait son lutin pour la nuit.

    Loulou a pu découvrir les écritures centimètre, centimètre carré et centimètre cube.

    Nous avons aussi parlé de la notion de formule mathématique.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Pour le calcul du périmètre, nous avons reparlé des différentes façons d'écrire en mathématiques et des parenthèses: L + L + l + l ou ( L x 2 ) + ( l x 2 ).

    Pour le calcul de l'air, nous avons revu la multiplication. Il est allé chercher ses réglettes cuisenaires et a posé 3 réglettes de 6 pour faire son calcul. Il m'a dit que c'était pareil en surface et qu'après il fallait rajouter un zéro donc 3 x 6 = 18 et avec un zéro = 180. Je lui ai fait remarqué qu'il y avait deux zéros et il a de suite dit 1800.

    Pour le calcul du volume il a joué au petit feignant en me disant que c'était 1800 x 40. Nous avons repris la formule depuis le début et il a donc dit: 60 x 30 x 40.

     

    Il a repris 6 x 3 = 18 et a choisi 4 réglettes de 10 et 4 réglettes de 8 pour faire 18 x 4.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Il a pris 2 réglettes de 8 et les a remplacées par 1 réglette de 10 et 1 réglette de 6.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Par facilité il a refait pareil pour les 2 autres réglettes de 8.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Il a remplacé ses 2 réglettes de 6 pour finir en 1 réglette de 10 et 1 de 2.

    A la découverte de la perspective cavalière

    Il a donc trouvé un total de 72 qu'il a ensuite finit de calculer en ajoutant ses 3 zéros pour faire 72 000.

     

    Voici comment d'une simple idée et envie nous avons découvert plein de choses! Dans cet article j'ai mis en orange toutes les notions de mathématiques qu'il a vu ! Certaines avaient déjà été vues, d'autres ont été mises en applications et d'autres se sont rajoutées pour encore plus de précisions et de découvertes! Au final on aura fait des maths toute la matinée. Bien évidemment je vais conserver tout ça pour la visite de l'inspection. Ce sera un exemple parmi d'autres qui me permettra de traduire nos activités unscho avec leurs attendus de fin cycle du ce2 qu'ils attendent cette année. Est-ce que tout est niveau fin ce2? Je ne pense pas puisque la perspective cavalière doit se voir en 6ième. Mais au bout du compte savoir ce qu'est une figure plane et un solide oui et faire des additions et des multiplications aussi. Chacun sa façon de les découvrir... Demain, il ne sera sans doute pas capable de reproduire une perspective cavalière exacte mais il en gardera une base qui s'approfondira au fur et à mesure d'autres découvertes.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Cette année, nous avons commencé à parler de la conjugaison française, tout un art... Nous avons vu le présent en schtroumphant la conjugaison 

    Après plusieurs mois à tourner autour du présent, des trois groupes et des deux auxiliaires, nous avons commencé à parler du passé composé pour que Loulou puisse faire la différence entre un verbe à l'infinitif et un participe passé puisqu'au son il ne peut les différencier. 

    Il se trouve qu'en ce moment Loulou regarde et lit des Astérix et nous avons parlé du latin dans notre initiation au latin, donc de Rome et des Romains avec les Gaulois. 

    Afin de rendre le passé composé plus sympathique, j'ai créé une petite histoire entre César et Vercingétorix qui se font la guerre pour des verbes. J'ai réalisé plusieurs fiches qui permettent à Loulou de se référer à la règle de conjugaison. 

    César représente le verbe avoir car il impose sa loi et n'accorde rien (ou presque) et Vercingétorix le verbe être qui adore son peuple et leur accorde tout (ou presque) puisque chacune des deux armées arrive à se faire des petits pièges et des exceptions aux règles appliquées.

    Voici donc le document qui retrace la petite histoire avec des fiches et des symboles et couleurs associées.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • Voici un nouveau MOOC qui commence et que Loulou et moi allons suivre avec attention. Il est ouvert sur toute une année et nous verrons en fonction de la difficulté si nous le suivons dans son intégralité ou si nous le parcourons plus de manière "découverte" pour Loulou et "pratique" pour moi.

    En attendant de vous en parler un peu plus au cours de l'avancée de ce MOOC, je vous partage le lien si ça vous tente aussi de commencer l'aventure!

    S'il s'avère un peu trop complexe, j'essayerai d'en faire des petits documents plus simples en attendant de revoir plus tard les détails.

    Voici donc le lien pour vous inscrire sur la plateforme FUNMOOC. C'est gratuit. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas les MOOC, ce sont des formations universitaires en lignes ouvertes à tous et généralement gratuites avec parfois une attestation de suivi. Elles sont présentées sous formes de petites vidéos thématiques avec des QCM et parfois même des activités. Vous pouvez en plus imprimer tous les scripts des cours. A ce jour, Loulou a déjà fait deux MOOC, un sur la botanique et un sur Louis XIV et il a beaucoup aimé!

     

    Le MOOC / Renforcer ses compétences orthographiques

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • S'il y a une chose que j'ai toujours regretté de na pas avoir apprise à l'école c'est le latin. Il n'était proposé qu'au collège et seule l'élite qui avait les notes les plus élevées se trouvant tous dans la même classe pouvaient faire du latin (en tout cas c'est comme ça que c'était présenté). Pour ma part sur les quatre années de collège, j'en ai suivi deux (5ième et 4ième) avec un professeur alcoolique qui apportait sa bouteille de whisky en cours. Bien évidemment durant ces deux années, nous n'avons pas fait beaucoup de français et nous avons même fini par être envoyés dans une salle à côté de l'infirmerie pour laisser les autres classes travailler pendant que nous étions "en cours de français". Certains ont eu le professeur depuis la sixième et après trois années de plaintes des parents le proviseur a accepté de nous mettre en 3ième avec un autre professeur pour rattraper le retard et préparer le brevet, la bonne blague, heureusement que nos parents nous faisaient du français à la maison. Nous avons bien galéré tout de même à rattraper notre retard car il n'y a pas que la grammaire et l'orthographe en français mais avec le recul je pense que je n'aurais pas eu tant de mal en orthographe si j'avais appris dès le départ d'où venait l'orthographe spécifique de certains mots et comment différencier certains homonymes!

    Je ne connais toujours pas le latin ni le grec mais lorsque je cherche un mot dans le dictionnaire je lis d'où il provient et quel est son nom en latin et cela me permet de mieux intégrer son orthographe.

    En faisant l'ief à Loulou j'ai remarqué qu'il s'intéressait de près à l'orthographe de certains mots et notamment les mots avec des lettres muettes en fin de mot comme blanc qui devient blanche au féminin mais comment expliquer certains autres mots comme pourquoi mettre un t à la fin de tant? Ces fameux mots invariables et à savoir par coeur sans savoir d'où ils viennent.

    Nous avons commencé à emprunter des livres à la bibliothèque sur les mots venus d'ailleurs que nous utilisons au quotidien comme spaguetti ou encore des mots avec des préfixes et des suffixes qui lui plaisent beaucoup. 

    Loulou n'accroche pas avec l'anglais, il n'en na rien à faire mais savoir d'où vient notre langue ça l'intéresse. C'est peut-être parce qu'il a adoré apprendre à lire avec la planète des alphas qu'il a envie de connaître le sens des mots sous la forme de leur histoire. 

    Nous avons donc commencé à parler plus en détail du latin et j'ai décidé de lui faire un cahier où il pourrait noter ses découvertes (quelques traces écrites pour l'inspection c'est toujours bon à prendre aussi). A cela on rajoutera des fiches que je réaliserai au fur et à mesure qui lui resserviront plus tard s'il veut approfondir sa connaissance du latin, il pourra repartir de ses découvertes.

    Pour le moment nous tournons autour de l'histoire du latin et de l'origine du français. Qu'est-ce qui fait qu'aujourd'hui on parle cette langue et pas une autre? Qu'est-ce qui fait que certaines langues se ressemblent et pas d'autres? 

    Nous abordons donc le latin par le biais de l'Histoire suivant les siècles. Nous découvrons les mots latins que nous utilisons au quotidien...

    Par la suite, nous parlerons des homonymes, des mots de formation nouvelle avec le radical, le suffixe, le préfixe, le mot dérivé, le mot composé et les familles de mots, le latin du XX ième siècle.

    En attendant voici les fiches que Loulou collera petit à petit sur son cahier avec le premiers mots auxquels nous nous intéresserons de plus près et qui nous serviront d'ouverture à la découverte de diverses périodes historiques et personnages spécifiques. Si le coeur vous en dit vous pourrez le découvrir avec nous!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Cette année nous commençons de part nos différentes visites culturelles à nous intéresser un peu de plus près à l'Histoire, ses grandes périodes ainsi que les arts qui les caractérisent. Nous allons très souvent au Musée Courbet voir des expositions ou encore à la Citadelle de Besançon où nous avons découvert Vauban et les fortifications.

    Pour fêter les journées du Patrimoine nous avons visité une exposition sur l'Invention du Patrimoine Mondial afin de mieux comprendre ce qu'est le Patrimoine.

    Les journées du Patrimoine

    Cette exposition nous a permis de comprendre ce qu'est le patrimoine, son histoire et son origine, ses enjeux.

    Les journées du Patrimoine

    Les journées du Patrimoine

    Les journées du Patrimoine

    Nous avons pu le situer à l'échelle mondial avec des photos et une liste exposée mais aussi à l'échelle nationale et même régionale et locale avec les monuments que l'on visite chez nous.

    Les journées du Patrimoine

    Et pour fêter les journées du Patrimoine, nous avons pu visiter un château et découvrir son histoire de sa construction en passant par son occupation par les Allemands lors de la guerre jusqu'à son acquisition privée et sa restauration par les châtelains actuels qui nous ont guidés tout au long de cette visite et nous ont invité à venir danser le quadrille lors de cette journée pour le public. Ce fut une très belle immersion au coeur du Patrimoine français!

    Les journées du Patrimoine

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Je n'avais encore rien rédigé dans cette catégorie "Musique" du blog, et pour cause Loulou n'est pas un très grand fan de musique. Depuis tout petit, il n'aime pas chanter et il a horreur des comptines. Quand on allait quelque part où il y avait de la musique il mettait systématiquement ses mains sur ses oreilles!

    J'ai longtemps désespéré de lui faire découvrir la musique! On a essayé de nombreux répertoires de musique et à tous les volumes mais rien n'y faisait il n'aimait pas et n'en demandait jamais. C'était la croix et la bannière pour les anniversaires, les mariages, les églises (il a même mis des boules quies pour un enterrement familial...)! Bien évidemment il ne voulait pas danser non plus même en famille.... Ça n'avait clairement aucun intérêt pour lui.

    Petit à petit il a commencé à enlever ses mains de ses oreilles mais ne prêtait attention à aucune des musiques sauf aux cloches Montessori qu'il aimait faire tinter. Un seul et unique son parfait....

    Durant près d'une année, vers ses quatre ans, le seul chanteur qu'il voulait écouter était Florent Pagny. Il a écouté presque tous ses albums. La seule chanson qu'il voulait chanter était "On sera là" sa préférée car les paroles lui plaisaient beaucoup ainsi que l'harmonica comme quoi tout arrive à qui sait être patient, très patient!

    Plus tard il s'est mis à aimer Céline Dion et les voix féminines du même style musical. Il y avait un peu plus de diversité dans la voiture et le bouton "repeat" avait enfin des vacances de temps en temps!

    Nous avons tout de même beaucoup écouté le Soldat Rose 2 et lu le livre.Vous trouverez l'histoire avec les chansons ci-dessous.

    Et le clip avec les illustrations du livre ici:

    Par la suite il a découvert les Fables de La Fontaines (beaucoup mieux que les comptines selon ses dires...). Nous en avons lu pas mal, nous avons aussi lu celles d'Esope. Nous avons fait de la philosophie et aussi un parallèle avec la musique grâce à l'album "Poésie de notre enfance" de Grégoire dont voici celles reprise de La Fontaine.

    En juin dernier nous avons assisté au spectacle de danse de la cousine de Loulou. Trente années de reprises musicales sur quatre heures de spectacle au pied des amplis! Des décors, des costumes colorés, c'était très bien réalisé mais Loulou n'a pas accroché, il a attendu très patiemment la fin! Il ne met plus ses mains sur ses oreilles mais il ne porte pas plus attention aux diverses musiques de ses trente dernières années les plus connues que l'on retrouve à chaque anniversaire, mariage etc...

    Il chante plus car il aime chanter les génériques de ses dessins animés préférés mais cela s'arrête là, d'ailleurs il n'aime pas non plus réciter des poèmes ou poésies...

    Depuis mai dernier il semble qu'il ait enfin trouvé un style de musique qui lui plaise plus que d'autres! Ouf Il est vrai que jusque là, je n'avais pas pensé lui en faire écouter de cette façon. J'avais remarqué que la musique classique lui plaisait mais c'est tellement vaste....

    Loulou aime les musiques de l'époque du Second Empire que l'on danse en quadrille !!! Papi et mamie qui ont pris des cours tout l'an dernier nous ont invité à voir leur spectacle et Loulou a adoré! Nous avons donc fait quatre séances d'essai en famille en juin dernier.

    Personnellement je ne suis pas très danse, j'adore écouter de la musique mais mon corps n'est pas très en accord avec la musique, j'ai du mal à suivre le papa qui lui a fait des années de danse classique et a dansé avec Nourief...

    Je ne sais pas si c'est l'effet de la crinoline ou l'envie de mon fils, sûrement les deux, mais j'ai accepté de suivre le mouvement et nous avons dansé notre deuxième spectacle de quadrille hier pour les journées du patrimoine après deux mois de vacances. Loulou assiste avec nous aux entraînements il danse certaines chansons avec nous et apprend les pas. Du fait de sa petite taille il ne peut pas faire toutes les danses, il faudrait qu'il danse avec d'autres enfants mais il est le seul enfant du groupe. Les crinolines tiennent aussi beaucoup de place, assez pour que Loulou s'y installe bien confortablement dessous! Je pense qu'à l'époque de Napoléon III les dames pouvaient facilement mettre trois enfants de moins d'un mètre dessous la crinoline sans que cela ne se voie pour vous donner une idée de notre circonférence! D'où l'expression "rester dans les jupons de sa mère" je pense !!!

    Ce sera donc notre découverte musicale de cette année qui nous renverra également à l'histoire de France puisque nous dansons dans des costumes réalisés comme à l'époque et que de nombreuses représentations se font dans des châteaux que nous avons la chance de pouvoir visiter! (voici celui de ce week-end, Loulou en queue de pie avec le haut-de forme de son papa et moi en crinoline devant le château qui nous accueillait).

     Pour le moment nous dansons une vingtaine de danses, toutes des chorégraphies différentes, des rythmes plus ou moins lents mais toujours en quatre temps. La préférée de Loulou est sûrement une chanson que vous connaissez tous mais dont vous ne savez peut-être pas qu'elle est de cette époque. Pour le moment il ne chante que le refrain mais sait-on jamais on apprendra peut-être une autre langue bientôt?

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Cette année nous avons eu le plaisir de découvrir la nouvelle exposition temporaire des Salines Royales d'Arc-et-Senans sur le thème de l'architecture végétale. Il nous a fallu plus de quatre heures pour visiter cette exposition avec le Festival des Jardins qui en est inspiré. 

    Nous en avons pris plein les yeux, cela vaudra plusieurs articles je pense... Outre le côté culturel et artisitique, j'ai beaucoup apprécié les petits ateliers pédagogiques pour les enfants et je voulais en partager deux avec vous aujourd'hui.

    Au milieu des nombreux dessins utopistes de l'architecture dans les années 2100 de Luc Schuiten, la place était également laissée aux enfants pour qu'ils puissent eux aussi s'exprimer dans leur vision futuriste de nos habitations au siècle prochain et donc réfléchir à l'importance de la végétation pour l'avenir de notre planète et les enjeux écologiques qui en découlent.

    De nombreux chevalets avec crayons en cire et crayons de couleurs étaient à disposition pour inventer sa propre habitation futuriste végétale.

    Loulou s'est inspiré d'un des habitarbres de Luc Schuiten pour inventer le sien.

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Parallèlement, dans le même espace, un autre langage d’expression artistique était proposé aux enfants. Ils pouvaient d'ailleurs réaliser les deux en même temps ou s'inspirer de l'un pour l'autre ce qui m'a beaucoup plu. C'était une vraie ouverture artistique, chacun pouvait s'y investir à sa façon, à son rythme et selon ses envies, en totale liberté.

    Des exemples d'habitations étaient présentés pour donner des idées et pour inviter les enfants à réaliser leurs propres idées avec du matériel végétal à disposition. Cela m'a rappelé les propositions Reggio ainsi que l'ambiance particulière que l'on retrouve à la maison lorsque nous réalisons des activités Reggio.

    Loulou était donc enchanté et inspiré par ces deux ateliers dont voici quelques photos.

    Le matériel et support à disposition pour les enfants:

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Et les constructions réalisées pour inspirer les enfants:

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Loulou ayant beaucoup de supports végétaux de ce type, nous nous amuserons sans doute une prochaine fois à la maison pour créer un univers utopiste avec cette fois-ci plus de temps pour s'y plonger complètement pour vivre comme Luc Schuiten dans notre monde imaginaire!

    Ateliers créatifs autour d'une exposition d'architecture utopiste

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Samedi, c'était la journée des inscriptions aux activités de la Maison de Quartier, il fallait donc être présents pour inscrire Loulou à son cours d'arts plastiques hebdomadaire. Lorsqu'il y a une dizaine de places pour tous les enfants d'une ville et que la cotisation annuelle est de 27 euros,  il faut être en avance pour s'assurer d'être dans les premiers pour avoir une place. Je suis donc venue deux heures avant l'ouverture comme chaque année. Le dessin est très important pour Loulou, c'est ce qui a été le déclic pour entrer dans le graphisme et son prof est tellement gentil et attentionné que Loulou a pu évoluer à son rythme.

    Habituellement il ne m'accompagne pas mais la Maison de Quartier organisait également la Fête des Associations. Il est donc venu me rejoindre après l'inscription avec son papa pour découvrir les associations de notre ville et des villages aux alentours car c'est important de pouvoir se situer dans sa ville et son quartier et de participer à la vie de ceux-ci que ce soit de manière très impliquée ou ponctuelle. Loulou est impliqué dans la vie de la Maison de Quartier, il assiste à des activités, participe à des rencontres organisées comme le vernissage de son atelier dessin ouvert à la Maison de Quartier et au public, il passe aussi du temps à la médiathèque et interagit avec le personnel et les personnes présentes. Il apprend à respecter ces lieux de vie, leur fonctionnement, leurs règles, les personnes présentes etc...

    La journée des associations lui a permis de voir à plus grande échelle que d'autres personnes faisaient comme lui dans notre ville et se retrouvaient autour de passions et de partages. Il a pu voir que chacune avait un fonctionnement bien précis, des règles bien définies etc. Il a donc pu se projeter dans la vie de personnes inconnues et poser des questions parfois d'ordre très pratiques concernant leur matériel. Il a aussi compris qu'il nous faudrait des journées de 48h pour faire tout ce qu'il aimerait et que des choix s'imposent forcément même si tout est très tentant et qu'il faut aussi prendre en compte des contraintes horaires, géographiques et économiques.

    Nous avons rencontré à nouveau l'association d'astronomie que nous avions vu lors de la nuit des étoiles et pour le plus grand bonheur de Loulou, il a eu l'occasion de d'observer le soleil grâce à une lunette spéciale.

     

    La fête des associations et la maison de quartier

    Il a pu également essayer et découvrir de nouveaux sports comme le floorball: du hockey sur sol.

    La fête des associations et la maison de quartier

    La fête des associations et la maison de quartier

    La fête des associations et la maison de quartier

    Participer à la vie du quartier et de la ville c'est aussi trouver sa place de citoyen, apprendre à communiquer avec autrui et respecter la vie d'autrui. Loulou a découvert les passions de diverses personnes de tout âge, il a aussi trouvé des personnes qui partageaient les mêmes passions. Il a pu discuter avec des passionnés de jeux qui se réunissent pour faire des jeux de plateaux en groupe le week-end. Il a aussi rencontré une autre association de la ville qui pratique la danse de quadrille du Second Empire tout comme celle que nous allons rejoindre cette année en famille après avoir fait quatre essais et un premier spectacle en juin dernier.

    Ce fut l'occasion également de rencontrer la Maison de l'Environnement de notre région et de découvrir de nombreux projets très intéressants auxquels nous essayerons de participer en nous investissant sur des moments ponctuels lors d'ateliers ou de sorties organisées ou encore sur de projets plus individuels en pratique (promenades et sorties familiales) mais collectifs en apportant notre contribution personnelle à des enquêtes sur des insectes sélectionnés (photos des insectes concernés à partager sur un site spécifique afin d'étudier l'espèce).

    Grâce à cette journée, nous avons abordé d'une autre façon la notion de "vivre ensemble" et de respect d'autrui ainsi que celle de citoyen.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire