• Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Aujourd'hui nous avons parlé avec Loulou de la Bretagne, région où nous nous rendons chaque année en famille et de l'art pariétal avec les dolmens et menhirs que nous avons observé lors de nos visites au Parc de la Préhistoire. Ce parc est génial, on s'y promène sur le chenin de l'évolution de l'homme et on y découvre avec de magnifiques statues en résine leur quotidien au fur et à mesure de leur évolution. Vous pourrez trouver des photos ici.

    Cette fois-ci nous nous sommes intéressés à l'art préhistorique et plus particulièrement à l'alignement de Carnac en Bretagne car nous avions vu des scènes qui présentaient la façon dont les hommes préhistoriques réalisaient des menhirs.

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    photo de deborahkbate,  pixabay

    Après souvenirs, photos de vacances, lecture et recherches documentaires, Loulou s'est aperçu que les hommes préhistoriques utilisaient la géométrie et la sciences dans leur art.

    Nous nous sommes interrogés sur la notion d'alignement. Loulou s'est rappelé que c'était des points sur une même droite donc il a dessiné des menhirs sur une même ligne de sol.

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Nous avons ensuite parlé des rondins déposés perpendiculairement au menhir pour pouvoir être tirés et déplacés. Il a donc dessiné un menhir avec sa ligne horizontale parallèle au sol et les rondins avec leurs droites perpendiculaires au menhir. Il a ajouté l'angle droit et comme il y en a 4 par intersection il a souhaité les dessiner tous même si un seul suffit par déduction.

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Pour terminer nous avons revu la notion de fraction puisque les hommes préhistoriques creusaient un trou d'un tiers de la taille du menhir pour l'enterrer. Ceux-ci mesuraient tout de même jusqu'à 20m de haut !

    Découvrir la géométrie dans l'art pariétal

    Nous avons aussi eu l'occasion de parler de la longueur du site (4 km) du poids moyen d'un menhir (1 ou 2 tonne) et du nombre de menhirs (4000 environ). Il y avait donc largement de quoi faire des maths unscho ce matin en regardant juste quelques photos d’œuvres d'art préhistoriques.

    « Léon Frédéric au Musée CourbetLa fête des associations et la maison de quartier »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :