• Aujourd'hui nous avons passé l'après-midi à la Fabrika Sciences où nous avons appris à fabriquer de la peinture végétale.

    Nous avons commencé par découvrir quelques notions de botanique et de sciences et nous avons aussi parlé de la lumière et de la couleur. Nous avons donc découvert que les plantes vertes étaient vertes car elles absorbaient les ondes bleues et rouges du soleil et rejetaient les vertes d'où la fabrication du pigment vert: la chlorophylle.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

     

    Une fois les plantes vertes présentées, la dame nous a parlé des autres plantes et a pris l'exemple du chou rouge, une plante n'ayant pas de chlorophylle.

    Ces plantes renferment des molécules qui sont responsables de leur couleur. Certaines sont très sensibles à leur environnement chimique et vont ainsi faire varier la couleur, elles sont ce que l'on appelle des "indicateurs colorés".

    Parmi ces indicateurs colorés on trouve les anthocyanines, dont la couleur varie sur tout le spectre coloré. En fonction de son environnement par exemple le sol dans lequel la fleur va pousser ou en fonction de la solution avec laquelle on va la mélanger, sa couleur va changer. D'un environnement acide ou au contraire basique résultera une couleur différente. On parle d'"indicateur de PH".

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Nous sommes ensuite passés à la pratique.

    Avec d'autres enfants Loulou a râpé des morceaux de chou.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Le chou a ensuite été déposé sur un morceau de tissu.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Chacun leur tour les enfants ont serré le tissu et ont observer le jus de couler.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Ils ont rempli trois compartiments d'une palette à peinture avec le jus de chou. 

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Pour le premier ils ont ajouté du bicarbonate de soude, la couleur a viré au bleu.... réaction avec un PH basique.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Ils ont ensuite ajouté dans le deuxième compartiment du sel qui a renforcé le violet, une réaction à PH plutôt neutre...

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Pour finir elle est passée et a versé du vinaigre dans le dernier compartiment donnant du rose... une réaction au PH acide...

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

     

    Ensuite, elle a pris de l'herbe et l'a mixé avec un peu d'eau. 

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

     

    Et les enfants ont faire ressortir le jus également.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Pour finir elle a versé du marron dans la palette ici d'un jus d'enveloppes de châtaignes qu'elle a cuit au préalable.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Les enfants ont utilisé des bougies et du savon pour écrire sur des supports différents puis ils ont mis la peinture dessus. L'eau n'a pas adhéré au savon et à la bougie et la peinture n'a donc pas coloré le tissu là où les enfants ont écrit.

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

    Atelier peinture végétale à la Fabrika Sciences

     

    Cet atelier nous a permis de nous remémorer nos essais de peinture végétale avec des primevères que vous trouverez ici et de travailler une fois encore la technique d'une sorte d'aquarelle comme ici.

    Voici une petite vidéo qui montre tout le spectre coloré que l'on peut obtenir avec le jus de chou rouge en le mélangeant.

     

    Pour résumer: un joli panel de couleurs

     

    jus de citron : rose-violet

    vinaigre d'alcool ou acide éthanoïque : rose-fushia

    acide chlorhydrique : rouge

    chou rouge seul (témoin) : violet-bleu

    hydrogénocarbonate de sodium : bleu-turquoise

    ammoniaque: vert vif

    un peu d'hydroxyde de sodium: vert-jaune

    beaucoup d'hydroxyde de sodium: jaune vif

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Ce mois-ci nous nous intéressons beaucoup à l'Art. Nous avons donc cherché des livres sur le sujet à la bibliothèque. Loulou a adoré lire celui-ci: "Max et son Art", de David WIESNER aux éditions Albums Circonflexe. Il y a juste une ou deux phrases pour chaque page voire quelques mots il est donc accessible pour les enfants lisant des premières lectures.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

     

    Nous nous sommes servis de cette histoire pour découvrir l'aquarelle et revoir les couleurs et leurs mélanges.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    J'ai choisi de travailler l'aquarelle avec de l'encre-aquarelle liquide souvent utilisée pour la réalisation de bandes dessinées. J'ai scotché la feuille de Canson 200g/m² avec du scotch papier pour peinture murale et nous avons utilisé deux pinceaux aquarelle aux poils synthétiques. Pour le moment je n'ai pas investi dans l'aquarelle et les vrais pinceaux aquarelles, je vais déjà voir avec ça. Je pense investir par la suite si Loulou adhère à la pédagogie Steiner-Waldorf que je compte aborder cette année.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Nous avons observé l'aquarelle, sa couleur vive et transparente, sa texture très liquide sur une feuille, un peu comme dans le livre....

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

     

    Ensuite j'ai demandé ensuite à Loulou de mettre de l'eau avec son pinceau brosse partout sur la surface d'une nouvelle feuille puis d'y déposer une goutte de chaque couleur.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

     

    L'encre-aquarelle s'est étendue sur la surface de la feuille grâce à l'eau et s'est éclaircie aux extrémités...

    Loulou a alors déposé plusieurs gouttes...

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Les couleurs se sont rencontrées et ont formé les couleurs secondaires ce qui a ravi Loulou... Les couleurs ne sont se sont néanmoins pas assez rencontrées pour former une couleur tertiaire à son grand désarrois... Je lui ai alors demandé de mettre quelques gouttes d'eau sur la feuille avec une pipette.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Une plus grande quantité d'eau a permis à l'encre-aquarelle de se mélanger... un peu comme dans le livre....

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

     

    J'ai alors demandé à Loulou de passer avec le pinceau plat sur la feuille de gauche à droite du haut jusqu'au bas de la feuille comme il avait fait au début pour mouiller la feuille.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Les couleurs se sont encore mélangées laissant place à plus de couleurs secondaires et tertiaires dans les espaces blancs. L'eau s'est regroupée au centre de la page et les couleurs se sont éclaircies à certains endroits. 

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

     

     

     

    J'ai demandé à Loulou de prendre un mouchoir et d'appuyer aux endroits remplis d'eau. Il a alors observé que la couleur était absorbée par le mouchoir et qu'elle était encore plus claire dessous.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Dans le livre, Arthur boit de l'eau, beaucoup d'eau et perd toutes ses couleurs....

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    J'ai trouvé cette histoire très sympathique pour travailler avec l'aquarelle et montrer l'importance de l'eau avec cette peinture et le mélange des couleurs.

    Nous avons fait une seconde peinture en relation avec la fin de l'histoire où Max répare son erreur en tentant de redessiner Arthur qu'il a malencontreusement effacé totalement...

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Loulou a donc réalisé le modèle qu'il souhaitait au crayon de papier.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Avec un coton-tige pour chaque couleur, je lui ai demandé de peindre à la manière d'une technique spéciale, celle du pointillisme.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Voici donc l'oeuvre de Loulou...

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

    Par la suite nous avons regardé un livre sur la peinture de SEURAT et plusieurs œuvres de ce courant de peinture. Loulou les a observé de prêt puis de plus loin jusqu'à s'arrêter et ne plus pouvoir distinguer les points. A l'inverse, il les a observé de très loin jusqu'à s'approcher et découvrir les points. Suivant les tableaux et leur technique aux points plus ou moins fin, il s'est aperçu que la distance n'était pas toujours identique et qu'un tableau ne montrait pas la même chose ni ne donnait la même impression selon la distance dont il était observé.

    Je lui ai alors rappelé que lors de notre sortie au Musée Courbet nous avions observé les œuvres de près et de loin pour la même raison. Les tableaux de Courbet au début se sa vie étaient du courant du réalisme avec de nombreux détails que l'on pouvait observer de près alors que par la suite lorsqu'il a inspiré Monet, au début de l'impressionnisme, ses traits de pinceaux étaient plus grossiers et plus marqués et les tableaux demeuraient différents si on les regardait de plus loin....

    Puis nous avons fini sur une peinture libre: Loulou a souhaité faire une pieuvre qui sort en partie de l'eau, il a donc travaillé sur la transparence du bleu essentiellement.

    "Max et son Art": découverte de l'aquarelle

     

    Si le livre vous tente vous pouvez le commander ici.

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Durant les vacances nous profitons de faire des visites et ateliers ouverts aux enfants, l'occasion pour Loulou de rencontrer d'autres enfants de tout âge qu'il ne connait pas et de découvrir de nouvelles choses.

    Nous nous sommes donc rendus dans notre jardin botanique que nous adorons et avons assisté à un atelier de fabrication de maisons à insectes.

    Fabrication d'une maison à insectes

    En attendant le début de l'atelier nous avons pu observer des maquettes. Entre celles de la fabrika sciences et celles-ci nous allons finir par nous y mettre aussi car c'est trop beau on adore !!!

    Nous avons pu avoir un petit cours sur l'environnement, le jardinage, les insectes présents dans un jardin... Nous avons bien évidemment parlé des abeilles les insectes préférés de Loulou qui s'est empressé de dire tout ce qu'il savait sur les abeilles, la pollinisation, le miel ....

    En voyant la fleur Loulou a fait WAHOUUUUU !!!

    Fabrication d'une maison à insectes

    Les enfants ont eu tout le matériel à disposition même les sécateurs! J'ai donné des petits coups de main de temps en temps car il n'était pas facile de couper les grandes tiges de bambou....

    Fabrication d'une maison à insectes

    Loulou a réalisé un portique avec un gros tube de bambou et trois sortes de petites maisons.

    Pour deux maisons il a utilisé la même base: un pot en terre cuite.

    Il a rempli le premier de paille pour accueillir des perces-oreilles. Le second a été rempli de feuilles mortes humides pour des coccinelles.

    Fabrication d'une maison à insectes

    Il a mis à l'intérieur un petit morceau de bois entouré de fil de fer et l'a passé par un trou au fond pour pouvoir l’accrocher.

    Fabrication d'une maison à insectes

    Pour cela il a du mesurer la bonne taille de la baguette: une fois pour le haut du pot et une fois pour le bas du pot (ce qui permet au contenu de tenir et de ne pas tomber, fixé en dernier sur l'intérieur).

    Il a réalisé une troisième maison pour les insectes volants tels que les abeilles et bourdons qui viennent faire un trou dans les tiges d'arbres se nourrissant de leur sève ou se servir des trous déjà existant comme celui du bambou qu'ils rebouchent après.

    Voici donc le portique de Loulou.

    Fabrication d'une maison à insectes

     

    Il sera accroché à notre balcon. Assez près du sol pour que les perces-oreilles puissent grimper car elles n'ont pas d'ailes (euh de ce côté là ça ne sera pas gagné....). Pour les coccinelles ce sera assez facile vu qu'elles rentrent dans notre maison et ressortent à l'automne telle une nuée impressionnante.... Quand aux abeilles solitaires je sais que nous en aurons aussi car nos fleurs les attirent nous avions pu observer quelques trous rebouchés dans notre maison à insectes que nous avions acheté l'an dernier.

    A la fin de l'atelier Loulou avait bien retenu qu'il ne fallait pas utiliser de produits toxiques dans le jardin pour se débarrasser des insectes nuisibles mais se servir des autres insectes qui les mangent ou les chassent. Il a aussi bien compris que ces produits toxiques passaient dans la nourriture et nous empoisonnaient ainsi que dans la terre, l'eau que nous buvons ect... Une belle sensibilisation à l'environnement.

    Afin de mieux comprendre la nocivité des produits chimiques nous avons regardé cette petite vidéo:

    Nous avons regardé celle-ci également pour mieux comprendre les enjeux de la protection de l'environnement et avons retrouvé le rôle de nos petites abeilles....

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Depuis bébé, Loulou adore les poissons. Entre ses 12 et 18 mois nous allions jusqu'à trois fois par semaines pour voir les poissons si bien que le Père-Noël a fini par apporté un cadeau de la part de toute la famille: un grand aquarium de 100 litres. Loulou a par la suite pu choisir ses poissons que nous avons intégré petit à petit... Il a appris à s'en occuper: leur donner à manger, nettoyer les décors super pour la motricité fine.... Nous sommes passés par la suite à un aquarium avec décors naturels qu'il a fallu apprendre à entretenir donc nous avons fait un peu de botanique aussi.

    De cette expérience Loulou a appris beaucoup de choses que ce soit sur le poisson lui-même, sa reproduction car nous avons eu également des bébés poissons ou encore son milieu...

    Par la suite nous avons agrandit notre installation avec deux petits aquariums de 25 litres dans lesquels nous avons mis des combattants et avons également observé une reproduction. Loulou a vu comment le mâle faisait ses bulles pour préparer son nid. Nous l'avons présenté à la femelle quand celle-ci avait une raie bien visible sur le corps exprimant la bonne période. A son grand étonnement on a retiré la femelle juste après la ponte des œufs et c'est le mâle qui un par un les a apporté dans son nid et a veillé sur eux...

    Cet été nos poissons ont eux beaucoup de mal à supporter la chaleur et beaucoup nous ont quitté aussi de vieillesse... deux ans est l'âge moyen d'un poisson en aquarium moins si l'aquarium est très chaud et depuis ces deux derniers étés nos poissons ont eu deux grandes périodes de chaleur.

    Il a donc fallu renouveler la population de nos aquariums. Le grand aquarium est passé au naturel depuis environ trois ans du coup Loulou s'occupe aussi des plantes, des algues et des escargots et crevettes....

    Les deux petits n'ont plus de plantes ni de terre car nos bêtas combattants avaient besoin pour la reproduction d'aquariums très propres car la filtration devait être au minimum pour que les œufs restent dans le nid et que l'eau ne soit pas trop polluée lors du nourrissage des bébés. Idem pour les bébés guppys et nos xiphos à épée.

    Il y a un an, un des petits aquariums a même accueilli des têtards de grenouilles que nous avions ramené car un propriétaire d'un étang privé voulait les jeter. Nous avons pu avoir trois têtards, le reste des œufs ayant gelé ils n'ont rien donné. On a donc pu étudier de près la grenouille et les relâcher.

    Ses aquariums sont donc pour nous source d'apprentissages, de découvertes, de recherches, d'expérimentations et même de sciences et d'écologie car il faut également veiller à la qualité de l'eau.

    Hier nous avons donc décidé de nous rendre en jardinerie pour renouveler nos aquariums en plantes, en poissons et en décors car nos ancistrus ont bien sucé tous les décors en résines qui sont devenus très fins au point de se casser lors des nettoyages.

    Après des décors essentiellement zen avec cailloux bambous et cie nous avons opté pour des décors historiques. Ils nous serviront de base et seront peut-être agrémentés d'autres décors lorsque nous étudierons leur époque. Nous avons juste ajouté pour le moment ce que nous disposions à la maison c'est-à-dire nos playmobils....

    Voici donc nos aquariums historiques !!! Bien évidemment Loulou est aux anges et notre chaton a trouvé une nouvelle activité, une télévision spéciale !!!

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Dans le grand aquarium nous avons choisi un décors ancienne Egypte et avons mis nos trois poissons rouges, des poissons d'eau froide, une première pour nous.

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Pour nos poissons d'eau chaude très colorés nous avons choisi un décors de Vikings....

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

    Et pour nos poissons d'eau chaude peu colorés et albinos nous avons choisi un décors asiatique....

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

     

    Chaque aquarium nous permettra d'étudier des poissons différents, de les observer et de faire des recherches sur leurs milieux naturels. Jusqu'à présents nous nous étions surtout intéressés aux poissons de manière plus générale il est temps de les étudier et retranscrire nos observations....

    Nous observerons également les détails de nos décors et tenterons de trouver des photos et livres sur le sujet pour approfondir nos connaissances historiques.....

    Voici une petite photo d'il y a deux ans lorsque nous avons recueillis nos têtards de grenouille. Comme vous pouvez le voir, Loulou aime s'installer devant les aquariums et observer, chercher et apprendre avec son matériel. Nous ferons donc de même avec les poissons cette année et partagerons avec vous nos découvertes.

    Un peu d'histoire dans nos aquariums de poissons

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aujourd'hui nous avons assisté à un atelier découverte de la géologie au travers de l'histoire d'un caillou dans le temps. Cet atelier scientifique a fasciné Loulou qui a adoré répondre aux questions et a observé scrupuleusement tout le matériel apporté et présenté.

    Le gentil monsieur nous a conté de manière très ludique et passionnée l'histoire d'un caillou trouvé dans son jardin. De la montagne au gain de sable, notre caillou Roger est passé à travers le temps par les périodes froides, périodes chaudes et a été érodé par sa descente de la montagne, le glacier, le vent, l'eau de la rivière ect....

    Histoire d'un caillou

     

     

    Présentée sous forme de maquettes ludiques cette histoire était vraiment superbe et a permis à Loulou de bien retenir les différentes étapes par lesquelles notre ami "Roger" est passé.

    Histoire d'un caillou

    Histoire d'un caillou

    Nous avons donc appris pourquoi il existait des sables de couleurs différentes !!! Cela dépend de la montagne... et plus précisément du type de roche de cette montagne....

    Le monsieur nous a également parlé de la sédimentation...

    Histoire d'un caillou

     

    Il nous a montré les différentes couches de sédiments qui se sont posées au fil du temps, ces sédiments venant d'organismes morts de plus en plus gros ayant même laissés quelques traces fossilisées... ainsi que les paysages qui existaient à l'époque de chaque couche de sédiments. En voyant les photos nous nous sommes aperçu qu'il y avait plein d'eau sous nos pieds à certaines époques et que parmi les différentes couches de roches il y avait des couches de sel. Lorsqu'il a demandé comment cela était possible, comment la mer avait disparu Loulou a parlé d'évaporation....

    Histoire d'un caillou

    S'en est suivie une présentation d'un autre type de maquette pour parler du relief... Loulou a mentionné la rivière et retracé le chemin de l'eau et de Roger, complètement immergé dans l'histoire.

    Histoire d'un caillou

     

    Puis un gigantesque Wahouuuu! lorsque le monsieur a soulevé la première couche de la maquette....

    Histoire d'un caillou

    Il nous a parlé du super code de couleurs pour déterminer les différents types de roches, du fait qu'il existe des montagnes en formes d'escalier alors que d'autres sont plus arrondies... 

    Il a aussi montrer des carottes pour mieux comprendre l'entassement des couches sédimentaires...

    Histoire d'un caillou

    Histoire d'un caillou

    Autant dire que lorsque le monsieur a ouvert les côtés de la maquette Loulou était aux anges....

    D'autant plus que dans les tiroirs il y a avait des trésors !!! Des roches bien évidemment....

    Histoire d'un caillou

    S'en est suivi l'intrigante roche rouge ??? 

    Histoire d'un caillou

    La roche ignée issue du magma.... et qui dit magma dit structure de la Terre avec le noyau, les manteaux ect....

    L’excitation est montée d'un cran lorsque Loulou a vu sur le mur la Terre projetée, les différents volcans et leur éruption en vidéo. Des éruptions avec de la lave plus ou moins épaisse, des coulées, des explosions.... donnant des roches différentes et parfois même très légères car remplies de gaz. Il nous a d'ailleurs proposé une expérience sympa à faire à la maison.

    Histoire d'un caillou

    Au bout d'une bonne heure et demie de théorie nous sommes passés à la pratique.

    Histoire d'un caillou

    Du sable clair, de l'eau et du colorant ainsi qu'une fabrication maison d'un "outils" spécial....

    Histoire d'un caillou

    Loulou  accompagné de trois autres enfants a constitué un petit groupe pour réaliser une expérience scientifique.

    Histoire d'un caillou

    Ils ont déposé quatre couches alternées et bien tassées de sédiments...

    Histoire d'un caillou

    Par la suite la magie a opéré avec quelques efforts, les enfants ont tourné tour à tour la manivelle....

    Histoire d'un caillou

    En fonction des épaisseurs des couches et du fait qu'elles soient plus ou moins bien tassées les résultats ont été différents...

    Histoire d'un caillou

     

    Le monsieur nous a alors parlé des plaques tectoniques avec de papier essuie-tout....

    Histoire d'un caillou

    En deux heures et demie nous avons abordé les bases de la géologie et allons donc pouvoir en reparler et expérimenter via des petites expériences maison, des bricolages et des ballades extérieures....

    A la fin de cette belle découverte, Loulou s'est vu offrir un morceau de granit par un monsieur retraité qui semblait aussi passionné par la géologie. Il lui a dit qu'il l'avait bien observé durant l'atelier et qu'il avait été impressionné par son savoir scientifique et qu'il avait bien mérité un petit cadeau. Il lui a donc offert son morceau de granit afin que Loulou puisse commencer sa collection de roches.

    Le granite fait partie du socle de la croûte terrestre qui peut avoir des couches de sédiments posées dessus (le granite correspond à la couleur rouge). Le granite est un magma qui est remonté en surface et à refroidit en profondeur se solidifiant car la température est devenue trop froide pour qu'il se maintienne dans un état liquide. Sa viscosité est épaisse et visqueuse et remonte très rarement jusqu'à la surface pour former un volcan et une éruption.

    La couleur nous permet de voir d'où il vient (ici d'un sol argileux rouge). Chaque couleur est une étape de cristallisation différente de la roche.

    Voici donc le premier trésor de notre collection...

    Histoire d'un caillou

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ce que j'aime dans la pédagogie Reggio c'est l'idée des cents langages. Cette façons de donner à l'enfant la possibilité d'exister et de s'exprimer à travers tout ce qu'il rencontre que ce soit ou non destiné à l'enfant à la base.

    La lumière joue sur les couleurs, les couleurs permettent à l'enfant de s'exprimer. Depuis un moment j'avais en tête de fabriquer un tableau transparent avec du plexiglass comme j'en avais vu sur des blogs étrangers sur pinterest. Ces tableaux sont utilisés en extérieur pour profiter d'un grand espace de dessin et de la nature. Arbres, nuages, ombres, soleil, autant de stimulations permettant à l'enfant de créer et s'exprimer à travers le dessin. 

    Seulement voilà, en appartement avec un balcon de 40 cm de profondeur en pleine ville, difficile d'utiliser ce super tableau en extérieur si ce n'est les portes-fenêtres ouvertes sur le balcon laissant passer les rayons de soleil en été.

    Stocker un si grand tableau pour si peu de place et d'utilisation et pourtant un tel potentiel d'expression.... d'auatnt plus qu'en ief on a tendance à stocker nos trouvailles, nos livres, nos fiches, lapbook et cie....

    J'ai donc pris le temps de mûrir ma réflexion pour un tableau intérieur/extérieur toutes saisons avec de solliciter mon mari... Il fallait motiver la demande en long en large et en travers !!!

    Voici donc notre tableau quasiment fini (seule photo que j'avais prise durant la fabrication):

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Notre tableau est fait d'une plaque de plexiglass de 5mm d'épaisseur et de 1m*1m sur une hauteur totale de 1,70m et largeur de 1,10m et des pieds de 0.50m. (tasseau de 5 cm de largeur, du sol à la plaque 50 cm).

    J'ai choisi d'étendre l'exploitation de ce tableau avec également une partie moins éphémère grâce à un rouleau de paier permettant aussi de garder sur papier des "œuvres" de Loulou. J'y ai ajouté des crochets pour ranger les tubes de peinture (histoire de gagner un peu de place) ainsi que sur les côtés un panier pour les feutres posca et les palettes. En haut un tube en métal permet de mettre le rouleau et de le dérouler si besoin.

    Raconter une histoire à travers une peinture

    J'ai rajouté en haut et en bas des crochets sur les côtés pour fixer un élastique large permettant de maintenir la feuille.

    J'ai mis également deux crochets pour les pinceaux à côté des tubes de peinture. J'ai fait un trou dans le haut des pinceaux avec la perceuse afin de passer une ficelle pour les accrocher au crochet, un crochet pour les pinceaux épais et un pour les pinceaux plus fins.

    Loulou a voulu commencer à peindre avec le rouleau et la couleur dorée. Il a commencé par remplir toute la feuille !!! 1m*1m !!! Ça lui a pris un bon moment ! Une fois sèche il est revenu continuer son dessin. Pour lui c'était le pays du doré....

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Ce qui est pratique avec un rouleau c'est que la taille n'est pas entièrement limitée... il a aussi fait le ciel et l'espace.... Puis il a ajouté une maison et le petit chaton dont nous étions à l'époque en train d'attendre l'arrivée avec impatience.

    A noter qu'à un moment il a du trouver une astuce pour continuer de peindre.... merci l'autonomie...

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Une fois le dessin sec j'ai demandé si je pouvais le couper. Et bien non pas du tout le pays doré n'était pas finit!!!

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Notre pays du doré était en fait un paysage d'automne puis bien évidemment l'hiver est arrivé....

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Le sol de la maison fut un court moment vert puis Loulou l'a recouvert de neige... il avait gardé de la place au début de son dessin...

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Toute une histoire se crée à travers ce dessin qui comme l'imagination de Loulou prend de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure des jours et des moments d'observation de sa toile...

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Durant plusieurs jours la toile sèche s'est retrouvée à nouveau enroulée (avec une certaine épaisseur...) car Loulou a souhaité faire autre chose sur son tableau (que nous utilisons également pour les maths, le français ect...)

    Puis notre petit chaton Figaro est arrivé... Il a aussi testé la peinture, des petites pattes vertes sur le parquet se sont rajoutées un peu partout dans l'appartement, lui aussi a souhaité s'exprimer à travers la peinture. Loulou, responsable de son petit chaton a donc du faire une pause un petit moment pour essuyer à quatre pattes les petites tâches vertes au sol avec de grands éclats de rire... Sa peinture est devenue vivante !!!

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Une fois avoir annoncé l'arrivée du printemps et de l'été, Loulou a lui aussi apposé sa petite griffe pour terminer sa première oeuvre d'art de 2m de long !!! Ça c'était en septembre....

    Ce mois-ci Loulou a décidé de partir au pays des Schtroumpfs  car il est fasciné par la lune bleue... voici donc son nouveau projet artistique qui n'en n'est qu'à son deuxième jet et qui est sûrement loin d'être fini !

    Raconter une histoire à travers une peinture

    Lorsqu'on regarde une oeuvre on ne voit que la version finie idem lorsque l'on regarde le dessin d'un enfant. Pourtant si j'avais mis une seule photo de la version finie de la première peinture de mon fils beaucoup de l'histoire de cette peinture ne serait pas parvenu jusqu'à celui qui l'observe au final, ce sera sûrement la même chose avec cette nouvelle peinture. On en garde des impressions mais ce ne sont que des impressions sans vraiment en connaître toute l'histoire pourtant des indices nous permettent de mieux comprendre si l'on sait observer....

    La peinture est un langage propre, fait de ponctuation, de grammaire, de conjugaison à sa façon. Afin de dépasser les simples impressions nous allons cette année commencer à "analyser" des peintures, des photos, des œuvres d'art... Nous nous intéresserons aux couleurs (chaudes froides...) à la composition et nous nous servirons également des peintures et des photographies de Loulou pour nos questionner. Par exemple la taille de la maison et du chat au début de sa peinture et la proportion à la fin, ce qui était au premier plan, le fait que l'on distingue le vert sous le blanc au sol par transparence ect... Cela nous amènera aussi à parler de géométrie, d'espace, d'histoire et aussi d'émotions et de ressentis....

    Voici un bon mois que nous utilisons ce tableau et je dirais que pour le moment il n'y a que des points positifs car Loulou peut enfin s'exprimer entièrement avec assez d'espace. Ce que j'ai remarqué c'est que tout comme l'écriture lorsque le support est trop petit il est mal adapté à l'enfant qui lui, fait de grands gestes. Ce tableau est d'une taille adaptée aux petites mains d'enfants et le rouleau permet d'étendre encore cette possibilité. Seul bémol, il est grand mais il n'est pas large et peut donc se glisser facilement contre un mur, une étagère... bien évidemment plus il est en accès libre plus il permet à l'enfant de s'exprimer....

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Afin de collecter notre travail sur les Arts, j'ai opté pour un classeur ce qui nous permettra d'ajouter au fur et à mesure nos fiches, prospectus, photographies, productions écrites. Je réaliserai par la suite des intercalaires afin de mieux répertorier nos travaux.

    Classeurs des neufs Arts

    J'ai choisi de faire un classeur par Arts qui nous suivra durant plusieurs années plutôt qu'un classeur regroupant chaque Art vu au court d'une année.

    Classeurs des neufs Arts

    Chaque classeur suit un code couleur afin de mieux repérer de quoi est composé chacun des Arts, les documents qui suivront respecteront également ce code couleur (fiches ect..)

    Classeurs des neufs Arts

    Voici le pdf que j'ai réalisé pour mes classeurs: une page de garde et une bande de côté pour un meilleur visuel. Vous pouvez aussi les coller sur des grosses pochettes à rabat ou utiliser un seul gros classeur et coller les pages de garde sur un intercalaire.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    5 commentaires
  • Avant de commencer à découvrir les arts visuels à travers des livres et des photos via internet il fallait commencer par les voir en vrai. Nous avons la chance d'avoir assez près de chez nous un très beau musée: le musée Courbet.

    Qu'est-ce qu'un musée?

    Lors de cette visite, Loulou a pris des photos lui-même lorsqu'il en avait le droit c'est-à-dire dans la "collection permanente" des œuvres acquises par le musée mais pas dans "l'exposition temporaire" car les œuvres sont prêtées et il y a un droit à l'image. Nous nous servirons des photos qu'il prend pour travailler sur l'art de la photographie et de ses techniques par la suite. Le cadrage et la mise au point ne seront donc pas parfait...

    Qu'est-ce qu'un musée?

     

     

    Dans la collection permanente nous avons découvert des bribes de l'histoire de Gustave Courbet à travers quelques uns de ses tableaux et également de ses sculptures en plâtre.

    Qu'est-ce qu'un musée?

    Qu'est-ce qu'un musée?

     

     

     

    De salles en salles nous avons découvert des oeuvres de couleurs très sombres "éclairées" par une lumière du jour venant d'un endroit comme d'une fenêtre que l'on ne voit pas....

    Loulou a été impressionné par ces tableaux, leur manque de couleurs à contrario de ses dessins... Il avait apporté ses crayons de couleurs et un carnet pour reproduire les oeuvres qu'il allait voir (si une lui plaisait beaucoup) mais il s'est rendu compte qu'il n'allait pas pouvoir faire pareil...

    La taille impressionnante de certaines toiles lui ont aussi sauté aux yeux et il s'est demandé combien de temps il avait mis pour les peindre....

    Nous avons pu observer de très près les peintures et voir qu'elles étaient craquelées, abîmées par endroit. Nous avons parlé de leur brillance qui donne envie de toucher et de leur relief parfois comme s'il y avait plusieurs couches de peintures les unes sur les autres.... nous avons cherché leur âge...

    Qu'est-ce qu'un musée?

    Nous avons pu observé les détails des tissus, des poils des animaux, des maisons toutes petites, des feuilles des arbres... on a essayé de compter les coups de pinceaux....

    Qu'est-ce qu'un musée?

     

    Des portraits, des paysages, des natures mortes (pendant son séjour en prison) des animaux ou encore des scènes de chasse, nous avons vu que Gustave Courbet peignait dehors et essayait de représenter au plus réaliste possible ce qu'il voyait ainsi que la lumière.

    Qu'est-ce qu'un musée?

    Quelques couleurs plus pastel pour les couchers de soleil avec parfois quelques tâches rouges qui donnent de l'éclat à la peinture mais toujours pas de couleur comme les crayons de couleurs....

    Par la suite nous sommes entrés dans l'exposition temporaire et vu des œuvres réalisées par Courbet mais aussi d'autres artistes peintres inspirés par lui dans la période de l'impressionnisme. 

    Nous avons découvert que Monet avait été inspiré par Courbet et que l'intitulé de son tableau "Impression soleil levant" avait donné naissance au courant des impressionnistes.

    Jusqu'à présent les peintres estampaient leur peinture c'est-à-dire cachaient leurs traits de pinceaux et Courbet décida de faire des tableaux de peinture sur motif en montrant les traces de ses traits de pinceaux et inspirant de grands artistes tels que Monet ou encore Renoir dont nous avons également vu quelques tableaux.

    Qu'est-ce qu'un musée?

     

    Ce fut l'occasion aussi de découvrir ce qu'était un musée, son fonctionnement et ses employés... ou encore les moyens mis en oeuvre pour protéger le patrimoine...

    Nous avons abordé au passage un peu de notions d'architecture avec la rénovation du musée et la mise en valeur de l'environnement autour.

    Qu'est-ce qu'un musée?

     

    Qu'est-ce qu'un musée?

     

    De cette journée découverte s'en suivra notre premier lapbook prochainement sur le thème du musée. Nous reviendrons en décembre pour une nouvelle exposition temporaire sur la photographie.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Cette année nous allons nous intéresser à l'Art plus en détails, j'avais donc envie de parcourir de manière générale une petite présentation des Arts à Loulou.

    J'ai découvert qu'il y avait plusieurs classifications des Arts et qu'aujourd'hui il n'y avait pas une classification unanime mais une "entente" sur une classification de base inspirée par plusieurs personnes telles qu'Etienne Souriau ou encore le philosophe Hegel.

    C'est le philosophe allemand Hegel qui dans ses cours professés appelés "Esthétique" entre 1818 et 1829 a imaginé une classification des Beaux-Arts . Il partit du principe que:

    - plus un art utilise de matériaux pour réaliser l'oeuvre alors plus il y a d'éléments concrets et tangibles qui prennent place dans l'oeuvre.

    Il se retrouvera donc à la fin de la classification à l’instar des éléments abstraits comme l'émotion et les sentiments à qui il attribua les premières places dans sa classification ordonnée ainsi: architecture, sculpture, peinture dessin, musique, poésie dramaturgie et théâtre, danse, mime et cirque qui furent par la suite listés.

    Riccioto Canudo en 1908 tenta de lister ces classes et faire du cinéma le sixième art puisque pour lui le cinéma était un mélange de matériel et d'esthétisme intégrant les cinq éléments de base de l'art selon lui: 

    - le langage

    - le son

    - l'image

    - le mouvement

    - l'interactivité.

     

    Comme le sixième art était déjà listé, le cinéma fut le septième art en 1912 avec la classification suivante:

     

    - 1er art: l'architecture

    - 2ième art: la sculpture

    - 3ième art: les arts visuels

    - 4ième art: la musique

    - 5ième art: la littérature

    - 6ième art: les arts de la scène

    - 7ième art: le cinéma.

     

    Dans les années 1940 à 1980 la télévision, la radio et la photographie sont considérées comme huitième art (les arts médiatiques) et la bande dessinée le neuvième art.

    Pour le moment il n'y a aucune "entente" sur un éventuel dixième art revendiqué par diverses activités artistiques du moment telles que les jeux vidéo prônant l'art du multimédia, la gastronomie, les arts graphiques, la parfumerie ect... L'art numérique serait actuellement l'art le plus susceptible de devenir le dixième art.

     

    La définition de l'Art telle qu'on la connaît aujourd'hui, une activité humaine dont l'idée que l'on s'en fait  et le produit qui en résulte s'adressent à l'intellect, aux sens et émotions, aux intuitions de l'Homme, trouve son origine à l'époque des Lumières. L'Art est le propre de l'Homme, cette activité n'a pas de fonction pratique définie mais basée sur l'idée de Beauté. 

    Une oeuvre d'art est aujourd'hui définie comme une création qui va séduire l'imagination de l'Homme, lui provoquer des émotions, appeler à la rêverie, soulever des questions voir déranger celui qui la regarde.

    Au cours des siècles la nature de l'Art a tenté d'être définie de différentes manières selon son époque et son utilité également par les philosophes. Ainsi dans l'Antiquité neuf  Muses représentent et protègent l'Art:

    - Cio: la Muse de l'histoire

    - Euterpe: la Muse de la musique

    - Thalia: la Muse de la comédie

    - Melpomène: la Muse de la tragédie

    - Terpichore: la Muse de la poésie lyrique et la danse

    - Erato: la Muse du chant nuptial

    - Polymnie: la Muse de la pantomime et la rhétorique

    - Uranie: la Muse de l'astronomie et l'astrologie

    - Caliope: la Muse de la poésie épique.

     

    L'Art tel qu'il est qualifié aujourd'hui fait état d'une époque spécifique comme l'ont été les autres époques de l'histoire que ce soit l'Antiquité ou encore la Préhistoire car même si les Grottes de Lascaux sont connues pour leurs fresques historiques, elles relatent d'une époque où l'on ne peut affirmer que l'objectif recherché dans la réalisation des fresques correspond aujourd'hui à la définition de l'Art que l'on en fait. Il y a donc des divergences dans la définition même de l'Art aujourd'hui que ce soit au cours des époques mais également à travers les continents, leurs cultures, leurs croyances et leurs religions.

    Pour notre part, nous commencerons par découvrir l'Art au sens général à travers les neufs classes, celui qui nous permettra de nous interroger sur nos émotions, nos ressentis. Nous nous intéresserons également à l'Histoire de l'Humanité et aux productions qu'elle nous a laissé à travers le monde entier.

     

    Nous commencerons cette année par les Arts visuels et la sculpture à travers notamment nos multiples visites au Musée Courbet cette année. Nous nous intéresserons également à la photographie puisque Loulou a envie de partager ma passion ainsi que l'art de la bande dessinée à travers la lecture d'un livre spécial sur l'Histoire de France. Nous survolerons plus les autres arts et nous y attarderons plus l'an prochain à moins que Loulou y trouve un intérêt avant...

    En attendant notre première visite au Musée Courbet voici une nomenclature sur les 9 arts. Chaque art se verra attribuer une couleur pour la réalisation de classeurs que nous enrichirons au fur de nos visites et des années.

     

    Vous trouverez ici le document pour réaliser les classeurs des 9 Arts selon le même code couleur qui nous serviront tout au long de nos découvertes.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le soroban fait partie de la famille des ABAQUES.

    Le soroban

    L’abaque, « abacus » en en latin, « abax » en grec, signifie "table" ou "tablette". Le plus ancien trouvé à ce jour est une tablette datant d'environ 2500 ans avant J.C qui fut utilisée par les Babyloniens sur l'île grecque de Salamis.

    Il existe plusieurs sortes d'abaques qui ont traversé les époques et les continents: l'abaque romain, le stchoty russe, le suanpan chinois ect...

    On peut classer les abaques dans quatre grandes familles:

    - l'abaque couvert de sable sur lequel on dessine : l'abaque grec

    - l'abaque-compteur qui utilisait des galets ou des jetons : abaque romain, abaque égyptien

    - l'abaque construit à partir d'un plateau et de réglettes mobiles que l'on appelel aussi les bâtons de Napier

    - et les abaques les plus courants que l'on utilise aujourd'hui : les bouliers.

     

    Le soroban est donc un boulier de la famille des abaques. Si certains comme le suanpan chinois ou le stchoty russe sont très peu utilisés aujourd'hui, le soroban japonnais s'utilise dans de nombreux pays et pas seulement dans les pays asiatiques. En cherchant sur Internet j'ai découvert qu'il était encore appris sous formes de comptines en maternelle au Japon et qu'il y a peu de temps, il fallait encore un diplôme du soroban pour travailler dans les banques.

    C'est un instrument de calcul qui peut être utilisé pour des calculs simples mais aussi très complexes comme l'extraction de racines et bien d'autres calculs dont je ne me rappelle même pas avoir appris à l'école...

    Il a plusieurs colonnes jusqu'à 23, il permet ainsi de travailler les très grands nombres et les décimaux.

    Nous l'avons reçu aujourd'hui avec sa méthodes et ses exercices. Loulou était tout heureux et a tout de suite su que ça servait à calculer! Paraît-il que la Fée Clochette l'a utilisé dans le dvd de la fête du Printemps pour compter tout leur travail à fournir...  Il a donc fallu apprendre à s'en servir au plus vite !

    Nous avons vu aujourd'hui le vocabulaire associé à ce boulier, j'en ai réalisé une petite fiche mémo pour la suite.

    Nous avons commencé à nous familiariser avec les unités et les dizaines, je réaliserai très prochainement des petites fiches de "lectures" de chiffres et de nombres pour apprivoiser notre boulier.

    En attendant voici un petit reportage sur youtube qui m'avait donné envie de découvrir ce boulier.

    Et voici notre fiche vocabulaire mémo.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires